L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner, prenez contact avec votre délégué régional EMC ou consultez notre site e-commerce

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 33,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    18 38 0 1


Médecine d'urgence
[25-200-G-20]
Doi : 10.1016/S0000-0000(07)43616-6
Traumatismes du genou et de la jambe
 

S. Zilber : Interne des hôpitaux de Paris, J. Allain : Praticien hospitalo-universitaire
Service de chirurgie orthopédique, hôpital Henri Mondor, 51, avenue du Maréchal-de-Lattre-De-Tassigny, 94010 Créteil cedex, France 

Résumé

Les traumatismes du genou sont une cause très fréquente de consultation dans les services d'urgence. Les lésions rencontrées sont très diverses. Les fractures articulaires de la rotule, du fémur et des plateaux tibiaux mettent en péril le pronostic fonctionnel du membre traumatisé avec le risque d'apparition d'une gonarthrose. Ces fractures imposent donc le plus souvent un traitement chirurgical pour restituer une anatomie parfaite. Les lésions ligamentaires dont la gravité dépend de l'atteinte du pivot central (ligament croisé antérieur et ligament croisé postérieur) sont généralement facilement authentifiées par l'examen clinique. Leur risque est d'évoluer vers une laxité chronique du genou retentissant sur la fonction et favorisant l'apparition d'une gonarthrose. Initialement, le traitement est presque toujours orthopédique ou fonctionnel. L'attitude thérapeutique ultérieure est encore très discutée. Les luxations du genou sont exceptionnelles, mais il s'agit d'une réelle urgence traumatologique qui impose une réduction la plus précoce possible. Les lésions méniscales traumatiques ne posent généralement pas de problème diagnostique et sont le plus souvent traitées sous arthroscopie lorsqu'elles sont symptomatiques. Les caractéristiques spécifiques des traumatismes du genou de l'enfant sont liées à la présence des cartilages de conjugaison les plus fertiles du membre inférieur. Leur risque essentiel est donc d'aboutir à des anomalies de la croissance future du membre traumatisé. Ces traumatismes imposent une prise en charge dans des services spécialisés suivie d'une surveillance radioclinique prolongée. Les fractures de jambe sont très fréquentes. Deux tableaux s'opposent par leur traitement et leur pronostic : les fracas ouverts avec lésions cutanées, musculaires, vasculaires et/ou nerveuses dont le pronostic est réservé et les traitements complexes, et les fractures simples fermées pour lesquelles l'attitude thérapeutique est aujourd'hui bien codifiée. Le risque évolutif précoce majeur est la survenue d'un syndrome de loge.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Fracture, Entorse, Luxation, Genou, Jambe, Ménisque



© 2007  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Toute référence à cet article doit porter la mention : S. Zilber, J. Allain. Traumatismes du genou et de la jambe. EMC - Médecine d'urgence 2007:1-18 [Article 25-200-G-20].