L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner, prenez contact avec votre délégué régional EMC ou consultez notre site e-commerce

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 23,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    12 4 0 2


Médecine d'urgence
[25-030-D-30]
Doi : 10.1016/S0000-0000(07)38153-9
Hyperthermie de l'adulte et coup de chaleur
 

P. Hausfater : Praticien hospitalier, B. Riou  : Professeur des Universités, praticien hospitalier
Service d'accueil des urgences, CHU Pitié-Salpêtrière, Assistance publique-Hôpitaux de Paris, Université Pierre et Marie Curie, Paris, France 

Auteur correspondant.
Résumé

Le coup de chaleur est une urgence médicale qui engage le pronostic vital. Il peut résulter principalement des effets d'une vague de chaleur (cause exogène) ou d'un exercice intense (cause endogène), mais peut se rencontrer également dans le cadre iatrogène (syndrome malin des neuroleptiques, syndrome sérotoninergique) ou de toxicomanie (amphétamines, cocaïne). Les vagues de chaleur responsables d'une surmortalité importante ne sont pas des événements si exceptionnels comme le montrent les trois vagues de chaleur survenues en France en 1975, 1983, et 2003. Le coup de chaleur associe classiquement une hyperthermie (> 40 °C) et des signes neurologiques, et évolue rapidement vers un syndrome de défaillance multiviscérale. Toutefois, au cours d'une vague de chaleur, toute hyperthermie doit être prise en considération. Au cours d'une vague de chaleur, l'âge élevé, la dépendance, l'isolement social, des maladies neurologiques ou cardiovasculaires, la prise de certains médicaments constituent des facteurs de risques. Le traitement d'urgence repose sur le refroidissement le plus précoce et le plus rapide possible associé à des mesures de réhydratation et de traitement des symptômes. Après la catastrophe sanitaire de la vague de chaleur d'août 2003, un dispositif national de prévention a été mis en place comprenant notamment une alerte météorologique, des conseils au public et aux professionnels, une veille sanitaire et un plan d'action préétabli.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Coup de chaleur, Vague de chaleur, Hyperthermie, Fièvre, Syndrome sérotoninergique, Syndrome malin des neuroleptiques, Cocaïne, Exercice physique, Syndrome de défaillance multiviscérale, Refroidissement



© 2007  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Toute référence à cet article doit porter la mention : P. Hausfater, B. Riou. Hyperthermie de l'adulte et coup de chaleur. EMC - Médecine d'urgence 2007:1-12 [Article 25-030-D-30].