L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner, prenez contact avec votre délégué régional EMC ou consultez notre site e-commerce

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 22,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    9 6 0 5


Médecine d'urgence
[25-090-B-40]
Doi : 10.1016/S1959-5182(09)46142-7
Infections génitales
 

B. Chaine  : Praticien attaché des Hôpitaux, M. Janier : Médecin des Hôpitaux
Université Paris VII, Faculté de médecine Lariboisière Saint-Louis, AP-HP, 10, avenue de Verdun, 75010 Paris, France 
Centre clinique et biologique des maladies sexuellement transmissibles, Hôpital Saint-Louis, 42, rue Bichat, 75475 Paris cedex 10, France 

Auteur correspondant.
Résumé

La plupart des infections génitales sont des infections sexuellement transmissibles et, bien qu'elles ne menacent qu'exceptionnellement le pronostic vital, leur prise en charge doit être rapide, idéalement en urgence, afin de rompre la chaîne de contamination et d'empêcher les complications en particulier l'orchiépididymite aiguë et la salpingite aiguë. Depuis 1998, nous assistons dans les pays occidentaux à la réémergence de maladies infectieuses qui avaient pratiquement disparu comme la gonococcie, la syphilis et la lymphogranulomatose vénérienne. Ces trois infections touchent préférentiellement les homosexuels masculins et indiquent un relâchement manifeste de la prévention favorisant la transmission du virus de l'immunodéficience humaine (VIH). Il faut encourager la prévention par l'utilisation systématique du préservatif. Nous envisagerons les principaux syndromes susceptibles de conduire un patient à consulter en urgence pour une infection génitale, leurs complications et le traitement probabiliste de chaque syndrome.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Infection sexuellement transmissible, Ulcération génitale, Balanite, Urétrite, Leucorrhées




© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Toute référence à cet article doit porter la mention : B. Chaine, M. Janier. Infections génitales. EMC - Médecine d'urgence 2009:1-9 [Article 25-090-B-40].