Article

9 iconographies
Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Publicité


L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez acheter ce livre, consultez notre site e-commerce



Audiométrie
Principes généraux de l’audiométrie
 

C. Meyer-Bisch

1  En effet, toutes les normes méthodologiques relatives à l’audiologie sont établies par des groupes de travail internationaux. Ainsi, les normes internationales (ISO : International Standard Organisation), européennes (EN : European Normalisation) et nationales (Afnor : Agence française de normalisation pour la France, DIN pour l’Allemagne, BSA pour la Grande-Bretagne, etc.) sont quasiment identiques et leurs références aussi. Les normes matérielles répondent aux mêmes exigences. Elles sont établies par des groupes de travail internationaux – IEC (International Electrotechnic Commission) – qui possèdent aussi leurs commissions miroirs européenne et française.
2  Au sens de la norme, un sujet otologiquement normal est «une personne en bonne santé, ne présentant aucun signe ou symptôme d’affections otologiques, dont le conduit auditif externe n’est pas obstrué par du cérumen, qui n’a subi antérieurement aucune exposition anormale au bruit, qui ne prend pas de médicaments potentiellement ototoxiques et qui n’a pas d’antécédents familiaux».
3  dBSP ou SPL pour sound pressure level . Le décibel est une unité qui repose sur le logarithme décimal du rapport de deux grandeurs. En acoustique, ce rapport est celui des carrés de pression sonore, donc de Pa2. Le décibel acoustique est donc une grandeur qui évolue comme le logarithme du carré de la pression sonore. Ainsi, 60dB correspondent à un son un million de fois plus fort que le seuil exprimé en Pa.
4  À l’inverse de la pondération A qui accorde très peu d’importance aux basses fréquences (en dessous de 500Hz). Cette pondération A, qui donne des dB(A), est utilisée pour mesurer les niveaux de bruits dangereux pour l’oreille. La pondération C est utilisée pour la mesure des niveaux de crête (Lpc) et pour la mesure des bruits gênants (les basses fréquences passent à travers les cloisons et les murs). La pondération C est définie dans la norme CEI 61672-1.
5  Il est intéressant de noter que le «39» du casque Telephonics (TDH) est son année de naissance, 1939. Il en est de même pour le 48 du Bayerdynamic (DT) qui a été l’écouteur de référence de tous les ingénieurs du son jusque dans les années 1990 et même au-delà.
6  Senheiser vient d’annoncer l’arrivée d’un HDA300. Le groupe de travail international qui statue sur la conformité des écouteurs audiométriques attend des précisions sur ce nouveau transducteur, actuellement donc non utilisable en audiométrie.
7  Il ne suffit pas de cloisonner une pièce en deux pour obtenir une double cabine. Il s’agit en réalité de deux cabines juxtaposées.
8  Il est recommandé que tous les câbles et gaines entre les deux cabines et l’extérieur ne suivent pas un chemin direct mais un tracé non rectiligne pour éviter les ponts phoniques entre les deux cabines. Les espaces laissés libres sur le trajet doivent être comblés par un absorbant.
9  Notez que le marquage CE médical est totalement indépendant des caractéristiques acoustiques de l’audiomètre. Il indique simplement que l’instrument n’est pas dangereux dans des conditions d’utilisation normale (ce qui est rassurant).
10  Il faut noter que tout certificat médical reposant sur des résultats audiométriques peut être contesté par les organismes destinataires s’il n’est pas démontré que l’audiométrie a été réalisée en cabine insonorisée avec un audiomètre étalonné conformément à la normalisation internationale. Ceci est notamment vrai pour les déclarations de surdité professionnelle (tableau 42 de la SS ou 46 de la MSA).
11  Le STI (Speech Transmission Index) est souvent utilisé pour apprécier la qualité de transmission d’un message parlé. On l’utilise aussi pour caractériser la qualité d’un local. Une bonne cabine audiométrique doit avoir un indice proche de 1, correspondant à une intelligibilité des syllabes supérieure à 90%.
12  Le terme «mesurage», peu élégant il faut l’admettre, correspond à l’action qui conduit à une mesure, un résultat. Aussi, on ne doit pas confondre mesure et mesurage.
13  L’incertitude combinée se calcule selon une méthode analytique décrite dans le GUM (Guide to the expression of Uncertainty in Measurement). C’est la racine carrée de la somme des carrés des incertitudes élémentaires (ui ). On applique à cette valeur un coefficient d’élargissement (k) fondé sur l’intervalle de confiance à 95%, si bien que 95% des valeurs sont comprises dans l’intervalle seuil±u.


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article