Article

27 iconographies
1 vidéo / animation
1 autoévaluation interactive
Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Service d'aide à la décision clinique
Publicité


L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner, prenez contact avec votre délégué régional EMC ou consultez notre site e-commerce

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 58,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    11 27 1 1


Ophtalmologie
[54181]
Doi : 10.1016/S0246-0343(15)54181-6
Traumatologie lacrymale
Lacrimal trauma
 

A. Ducasse a,  : Professeur des Universités, praticien hospitalier, chef de service, membre associé du Collège médical français des professeurs d'anatomie, J. Lagier b, J.-P. Adenis c : Professeur, consultant
a Service d'ophtalmologie, Hôpital Robert-Debré, Centre hospitalier régional universitaire de Reims, avenue du Maréchal-Koenig, 51092 Reims, France 
b Centre ophtalmologique médicochirurgical, 42, avenue du Maréchal-Foch, 06000 Nice, France 
c Centre hospitalier universitaire de Limoges, 2, avenue Martin-Luther-King, 67042 Limoges cedex, France 

Auteur correspondant.
Résumé

La traumatologie lacrymale est extrêmement fréquente. Comme toute traumatologie, elle atteint principalement les sujets de sexe masculin, de tout âge, mais avec la particularité de toucher souvent l'enfant, voire le très jeune enfant. Il s'agit le plus souvent de plaie canaliculaire associée à une plaie de paupière siégeant au niveau du tiers médial de la paupière, en dedans du point lacrymal. La plaie peut intéresser un canalicule inférieur ou supérieur ou les deux canalicules, voire les quatre canalicules. Le plus souvent c'est le canalicule inférieur qui est touché. L'étiologie dépend de l'âge : chez le jeune enfant, ce sont les morsures par animaux qui prédominent (chien et chat) ; chez l'adulte jeune, ce sont les rixes principalement, les accidents de la voie publique étant devenus beaucoup moins souvent en cause du fait du port de la ceinture de sécurité et des pare-brise feuilletés ; chez le sujet âgé, il s'agit le plus souvent de chutes. Une prévention antitétanique est indispensable dans tous les cas et une consultation antirabique en cas de morsure par chien ou par chat. Le diagnostic est très simple : il repose sur l'inspection, voire sur le sondage réalisé en peropératoire. Il faut écarter les autres lésions vitales, les autres lésions oculaires, en particulier l'existence d'une plaie du globe qui modifie la prise en charge de cette plaie canaliculaire. En l'absence de plaie oculaire, la plaie canaliculaire doit être prise en charge chirurgicalement sous microscope opératoire dans un délai de 48 heures : repérage des deux extrémités du ou des canalicules lésés, suture au monofilament des deux berges canaliculaires sectionnées (trois à quatre points) avec ou sans intubation : Mini-MonoK® en cas d'atteinte du tiers latéral et du tiers médian du canalicule, parfois intubation monocanaliculonasale en cas de section-arrachement très médiale, exceptionnellement intubation bicanaliculonasale en cas de section bicanaliculaire. Les autres atteintes traumatiques des voies lacrymales sont beaucoup plus rares : plaie du sac lacrymal ou section traumatique du conduit lacrymonasal lors de traumatismes fermés craniofaciaux type Le Fort ou encore iatrogènes à la suite d'intervention chirurgicale ophtalmologique ou oto-rhino-laryngologique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.
Abstract

Lacrimal trauma is extremely common. As with any trauma, it mainly affects males of all ages, but with the peculiarity of often affecting the child, even very young children. It is most often a canaliculus wound associated with an eyelid wound at the medial third eyelid level, inside the lacrimal punctum. The wound may affect the lower or upper canaliculus, both, or all four canaliculus. Most often it is the lower canaliculus which is concerned. The cause is related to age: in young children, there is a prevalence of animal bites (dogs and cats); in young adults, fights predominates, as road traffic accidents have become less common because of safety belt usage and laminated windscreens; in the elderly, it is most often due to falls. Anti-tetanus vaccination is required in all cases but antirabic consultation is necessary in case of dog or cat bites. The diagnosis is very simple: it is based on examination or wound-probing. Other vital injuries and ocular lesions must be excluded, in particular in case of globe injury that will modify the management of the canalicular wound. If there is no ocular lesion, the canalicular wound should be surgically managed using an operating microscope within 48 hours: identification of both ends of the injured canaliculus, suture of the severed canaliculus (three to four stitches) using monofilament, with or without intubation: Mini-MonoK® in case of injury of the lateral third and middle third of the canaliculus, and sometimes monocanaliculonasal intubation in case of medial laceration-tearing, and rarely, bicanaliculonasal intubation in case of bicanalicular sectioning. Other traumatic impairments of lacrimal are much rarer: wound of the lacrimal sac or traumatic laceration of the lacrimonasal duct occurring in case of closed craniofacial traumas (Le Fort) or following ophthalmological or otorhinolaryngological surgery (iatrogenic).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Traumatologie lacrymale, Plaie du canalicule, Intubation monocanaliculaire, Plaie du sac lacrymal, Plaie du conduit lacrymonasal

Keywords : Lacrimal trauma, Canaliculus wound, Monocanalicular intubation, Lacrimal sac wound, Nasolacrimal duct wound




© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Toute référence à cet article doit porter la mention : A. Ducasse, J. Lagier, J.-P. Adenis. Traumatologie lacrymale. EMC - Ophtalmologie 2015;12(3):1-11 [Article 21-175-A-10].

Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article