Article

4 iconographies
1 autoévaluation interactive
Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Service d'aide à la décision clinique
Publicité


L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner, prenez contact avec votre délégué régional EMC ou consultez notre site e-commerce

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 20,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    8 4 0 1


Pédiatrie - Maladies infectieuses
[61596]
Doi : 10.1016/S1637-5017(13)61596-3
Tétanos néonatal
 

A.L. Robinson a,  : Professeure agrégée de pédiatrie, directrice de l'hôpital, P. Imbert b : Praticien certifié, chef de service pédiatrie, adjoint au chef du service de gynécologie-maternité-pédiatrie
a Hôpital universitaire mère-enfant de Tsaralalàna, rue Patrice-Lumumba, Antananarivo, 101, Madagascar 
b Hôpital d'instruction des armées Bégin, 69, avenue de Paris, 94163 Saint-Mandé cedex, France 

Auteur correspondant.
Résumé

Le tétanos néonatal est une infection par le bacille de Nicolaier, germe anaérobie tellurique, contractée le plus souvent par voie ombilicale. Il sévit encore dans de nombreux pays en développement. La tétanospasmine, neurotoxine secrétée par le bacille, est responsable de contractures généralisées et de spasmes réflexes en freinant l'activité inhibitrice de plusieurs neuromédiateurs dont l'acide gamma-aminobutyrique (GABA). La mortalité est élevée, surtout en présence d'un début précoce (moins de sept jours), d'une période d'invasion courte, et de paroxysmes fréquents. Les complications sont multiples, en particulier respiratoires, cardiovasculaires, métaboliques et nutritionnelles. Le traitement étiologique repose sur l'immunothérapie spécifique, en privilégiant l'immunoglobuline d'origine humaine, et sur l'antibiothérapie, le métronidazole étant préféré à la pénicilline qui a un effet antagoniste du GABA. Le traitement symptomatique a une importance majeure. Il repose sur les sédatifs et, lorsqu'elle est indiquée et réalisable, sur la ventilation mécanique. Le traitement de la porte d'entrée et la vaccination antitétanique ne doivent pas être oubliés. La prévention est centrée sur la vaccination maternelle au cours de la grossesse, le respect de l'hygiène lors de l'accouchement et des soins ombilicaux néonatals, et sur des actions de communication pour changer les comportements.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Tétanos néonatal, Vaccination, Hygiène, Pays en développement




© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Toute référence à cet article doit porter la mention : A.L. Robinson, P. Imbert. Tétanos néonatal. EMC - Pédiatrie - Maladies infectieuses 2013;9(1):1-8 [Article 4-002-R-95].

Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article