Article

2 iconographies
1 autoévaluation interactive
Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Service d'aide à la décision clinique
Publicité


L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner, prenez contact avec votre délégué régional EMC ou consultez notre site e-commerce

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 20,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    8 2 0 1


Médecine d'urgence
[61685]
Doi : 10.1016/S1959-5182(13)61685-2
Évaluation et qualité en médecine d'urgence
 

G. Debaty a, , C. El Khoury b, G. Viudes c, M. Hachelaf d, F. Carpentier a
a Samu-Smur, pôle urgences, Centre hospitalier universitaire de Grenoble, BP 217, 38043 Grenoble cedex 9, France 
b Pôle urgences, Centre hospitalier de Vienne, Mont Salomon, BP 127, 38209 Vienne cedex 9, France 
c Observatoire régional des urgences de Provence-Alpes-Côte-d'Azur, Centre hospitalier de Hyères, 8, rue Maréchal-Juin, 83400 Hyères, France 
d Pôle urgences, Centre hospitalier universitaire de Besançon, 2, place Saint-Jacques, 25000 Besançon, France 

Auteur correspondant.
Résumé

L'évaluation en médecine d'urgence a pour finalité l'amélioration de la qualité des soins, enjeu majeur en santé publique. Quel que soit son champ, l'évaluation répond toujours à un processus commençant par la définition de standards appropriés, l'examen de la performance par rapport à ces standards, la mesure des résultats observés par rapport aux résultats attendus puis l'identification de points correctifs. Dans le cadre réglementaire actuel, les structures d'urgences sont concernées par l'évaluation au moins à deux niveaux : la certification de l'établissement et le développement professionnel continu (DPC). En dehors de ce cadre, de nombreux outils ont été élaborés par les sociétés savantes ou les équipes elles-mêmes pour faciliter la mise en place de l'évaluation dans les structures d'urgences. Les services d'urgences représentent maintenant une part importante de la certification dans les établissements de santé. Un chapitre entier du manuel est consacré à la prise en charge des urgences et des soins non programmés et quatre des neuf indicateurs qualités développés concernent directement les urgences. Le DPC comprend la formation médicale continue, l'évaluation des pratiques professionnelles, le perfectionnement des connaissances, l'amélioration de la qualité et de la sécurité des soins ainsi que la prise en compte des priorités de santé publique et de la maîtrise médicalisée des dépenses de santé. Il est maintenant obligatoire pour l'ensemble des professionnels de santé. Des outils d'évaluation, indicateurs et tableaux de bord sont proposés ou sont en cours d'élaboration par la Société française de médecine d'urgences afin de faciliter l'évaluation et le pilotage des structures d'urgences. Bien que souvent mal perçue par les urgentistes, l'évaluation est une démarche nécessaire pour les structures d'urgences pour améliorer la qualité de la prise en charge des patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Évaluation, Qualité, Médecine d'urgence, Développement professionnel continu, Certification




© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Toute référence à cet article doit porter la mention : G. Debaty, C. El Khoury, G. Viudes, M. Hachelaf, F. Carpentier. Évaluation et qualité en médecine d'urgence. EMC - Médecine d'urgence 2013;8(4):1-8 [Article 25-210-A-80].

Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article