Article

17 iconographies
1 vidéo / animation
1 autoévaluation interactive
4 cas cliniques
Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Service d'aide à la décision clinique
Publicité


L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner, prenez contact avec votre délégué régional EMC ou consultez notre site e-commerce

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 38,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    9 17 1 5


Médecine d'urgence
[45583]
Doi : 10.1016/S1959-5182(13)45583-6
Traumatologie faciale pédiatrique
 

B. Michel a,  : Chirurgien maxillofacial, praticien hospitalier, M. Tassin a : interne des Hôpitaux, N. Stroumza a : interne des Hôpitaux, G. Couly b : Professeur des Universités
a Service de stomatologie et de chirurgie maxillofaciale, hôpital Necker-Enfants-malades, 149, rue de Sèvres, 75015 Paris, France 
b Faculté Paris-V, Paris, France 

Auteur correspondant.
Résumé

Les traumatismes faciaux chez l'enfant nécessitent une prise en charge adaptée que les urgentistes doivent connaître. En raison des particularités physiologiques et anatomiques propres à la population pédiatrique, cette prise en charge peut être différente de celle de l'adulte. L'examen clinique est doux et évite toute douleur inutile. Les explorations radiologiques réalisables chez l'adulte ne le sont pas toujours chez l'enfant, ce qui peut augmenter le recours au scanner, même si la sensibilité des enfants aux rayons X est accrue. La thérapeutique va varier par ses modalités techniques (ostéosynthèses à adapter, traitements fonctionnels à privilégier) ou par les durées d'immobilisation qui sont raccourcies. Dans le cas des traumatismes des tissus mous, la différence est faite entre les plaies simples et les plaies à risque de lésions d'organes nobles. Les traumatismes dentaires nécessitent une parfaite description en raison de leur futur retentissement social et financier. Les différentes fractures observées dans ces traumatismes sont par ordre de fréquence : fractures des os propres du nez, fractures alvéolodentaires, fractures de la mandibule, fractures de l'os zygomatique, fractures du plancher orbitaire, etc. Elles sont décrites sur le plan étiogénique, clinique et paraclinique. Pour chaque cas, la thérapeutique est évoquée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Traumatisme, Fracture de l'enfant, Face, Facial




© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Toute référence à cet article doit porter la mention : B. Michel, M. Tassin, N. Stroumza, G. Couly. Traumatologie faciale pédiatrique. EMC - Médecine d'urgence 2013;8(4):1-9 [Article 25-140-K-30].

Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article