Article

6 iconographies
1 autoévaluation interactive
1 information au patient
Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Service d'aide à la décision clinique
Publicité


L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner, prenez contact avec votre délégué régional EMC ou consultez notre site e-commerce

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 34,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    14 6 0 2


Pédiatrie - Maladies infectieuses
[59621]
Doi : 10.1016/S1637-5017(13)59621-9
Méningites du nourrisson et de l'enfant
 

A. Bourrillon a, , E. Bingen b,
a Service de pédiatrie générale, Hôpital Robert-Debré, 48, boulevard Sérurier, 75019 Paris, France 
b Service de microbiologie, Hôpital Robert-Debré, 48, boulevard Sérurier, 75019 Paris, France 

Auteur correspondant.
Résumé

Les méningites purulentes de l'enfant demeurent sévères par le niveau élevé de leur mortalité (notamment dans les pays en voie de développement) et par leurs séquelles. Depuis la généralisation de la vaccination contre Haemophilus influenzae b, deux germes sont actuellement prédominants en France : Streptococcus pneumoniae chez le nourrisson et Neisseria meningitidis à tous les âges. Le diagnostic clinique doit être rapidement évoqué. Il est plus difficile à évaluer chez le nourrisson. Il doit toujours être confirmé par l'examen du liquide cérébrospinal (LCS). L'antibiothérapie doit être urgente, rapidement bactéricide et surtout adaptée selon des données épidémiologiques évolutives : céphalosporines de troisième génération (C3G) injectables (céfotaxime ; ceftriaxone) en monothérapie si Neisseria meningitidis  ; C3G injectables + vancomycine si Streptococcus pneumoniae . Les règles de prophylaxie (antibiothérapie et vaccination) sont précisées selon les données actuelles. Les méningites lymphocytaires aiguës virales sont les plus fréquentes des méningites infectieuses de l'enfant. Le tableau clinique est habituellement évocateur de bénignité. L'examen du LCS confirme le diagnostic. Les entérovirus en sont l'étiologie la plus fréquente. Le pronostic est habituellement bénin. Les méningoencéphalites sont plus rares et de pronostic plus sévère.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Méningites purulentes, Neisseria meningitidis, Streptococcus pneumoniae, Méningites virales, Entérovirus


  Auteur décédé.


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Toute référence à cet article doit porter la mention : A. Bourrillon, E. Bingen. Méningites du nourrisson et de l'enfant. EMC - Pédiatrie - Maladies infectieuses 2013;8(3):1-14 [Article 4-210-B-10].

Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article