Article

38 iconographies
1 vidéo / animation
1 autoévaluation interactive
4 informations supplémentaires
Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Service d'aide à la décision clinique
Publicité


L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner, prenez contact avec votre délégué régional EMC ou consultez notre site e-commerce

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 55,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    11 38 1 5


Techniques chirurgicales - Orthopédie-Traumatologie
[61838]
Doi : 10.1016/S0246-0467(13)61838-3
Fracture de l'extrémité inférieure du fémur de l'adulte
 

M. Ehlinger , G. Ducrot, P. Adam, F. Bonnomet
 Service de chirurgie orthopédique et de traumatologie, Hôpital de Hautepierre, Hôpitaux universitaires de Strasbourg, 1, avenue Molière, 67098 Strasbourg cedex, France 

Auteur correspondant.
Résumé

Les fractures du fémur distal sont rares et graves avec une mortalité importante chez la personne âgée. La fréquence est estimée à 0,4 %. Le contexte est habituel avec un traumatisme à haute énergie chez le patient jeune et un accident domestique chez la personne âgée. Le sex-ratio est modifié avec une prédominance féminine et la population concernée est de plus en plus âgée. Le mécanisme est le plus souvent un traumatisme indirect sur un genou en flexion. Plus rarement, il s'agit d'un traumatisme direct par écrasement. Le déplacement est secondaire aux tractions musculaires : raccourcissement et extension du fragment distal. L'anatomie du fémur distal explique les trois types de fracture observés : supracondylienne, unicondylienne, sus- et intercondylienne. Compte tenu de cette situation anatomique, seul un traitement chirurgical permet une stabilisation suffisante pour s'opposer aux forces statiques et dynamiques. Le traitement orthopédique doit rester exceptionnel devant des patients grabataires et/ou des fractures non ou peu déplacées chez des patients à l'état d'autonomie extrêmement réduit. Après avoir détaillé les voies d'abord et les installations, les techniques chirurgicales seront décrites (lame-plaque, plaque condylienne, plaque verrouillée, enclouage) en insistant sur leurs spécificités. Il sera proposé un tour d'horizon de la littérature récente dans l'objectif de confronter les résultats radiocliniques des différentes techniques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Fémur distal, Fracture sus- et intercondylienne, Enclouage, Ostéosynthèse, Plaque




© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Toute référence à cet article doit porter la mention : M. Ehlinger, G. Ducrot, P. Adam, F. Bonnomet. Fracture de l'extrémité inférieure du fémur de l'adulte. EMC - Techniques chirurgicales - Orthopédie-Traumatologie 2013;8(2):1-11 [Article 44-800].

Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article