Article

1 autoévaluation interactive
Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Service d'aide à la décision clinique
Publicité


L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner, prenez contact avec votre délégué régional EMC ou consultez notre site e-commerce

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 20,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    9 0 0 1


Médecine d'urgence
[59031]
Doi : 10.1016/S1959-5182(13)59031-3
Analgésie aux urgences pédiatriques
 

G. Chéron a,  : Professeur des Universités, praticien hospitalier, S. Faesch a : Praticien hospitalier, G. Orliaguet b : Professeur des Universités, praticien hospitalier
a Service des urgences pédiatriques, Université Paris Descartes, Hôpital Necker-Enfants malades, 149, rue de Sèvres, 75743 Paris cedex 15, France 
b Département d'anesthésie-réanimation, Université Paris Descartes, Hôpital Necker-Enfants malades, 149, rue de Sèvres, 75743 Paris cedex 15, France 

Auteur correspondant.
Résumé

La douleur concerne plus de 50 % des enfants consultant aux urgences. Présente, elle doit être évaluée et traitée sans délai par des moyens médicamenteux adaptés à son intensité et son étiologie. La douleur résiduelle doit faire l'objet d'un ajustement thérapeutique. L'objectif est de permettre à l'enfant de reprendre ses activités. Lorsqu'un geste douloureux à visée diagnostique ou thérapeutique est programmé, une sédation-analgésie préventive peut être nécessaire. Pour ce type de prise en charge, les antalgiques, en monothérapie comme en association, doivent être administrables aisément et sans douleur, avoir une action rapide et prévisible, une demi-vie courte, une bonne efficacité et être dépourvus d'effets secondaires. Une telle gamme de molécules n'existe pas et toute sédation-analgésie comporte un risque notamment d'hypoxémie. Néanmoins, au prix d'un investissement humain et matériel, un service d'urgences doit être capable d'assurer une prise en charge antalgique efficace dans des conditions de sécurité identiques à celles d'une anesthésie. La qualité de ce type d'organisation se mesure par l'identification des enfants pour lesquels une anesthésie générale est d'emblée préférable.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Enfant, Douleur, Urgence, Analgésie, Sédation, Morphine




© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Toute référence à cet article doit porter la mention : G. Chéron, S. Faesch, G. Orliaguet. Analgésie aux urgences pédiatriques. EMC - Médecine d'urgence 2013;8(2):1-9 [Article 25-140-D-10].

Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article