Article

2 iconographies
1 autoévaluation interactive
Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Service d'aide à la décision clinique
Publicité


L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner, prenez contact avec votre délégué régional EMC ou consultez notre site e-commerce

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 18,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    6 2 0 1


AKOS (Traité de Médecine)
[49374]
Doi : 10.1016/S1634-6939(12)49374-7
Lombalgies
 

M. Benhamou , M. Brondel, K. Sanchez, S. Poiraudeau
Service de rééducation et réadaptation des pathologies de l'appareil locomoteur et du rachis, Hôpital Cochin, 27, rue du Faubourg-Saint-Jacques, 75014 Paris, France 

Auteur correspondant.
Résumé

Motif fréquent de consultation en médecine générale, la lombalgie est, dans la majorité des cas, d'origine rachidienne commune et de bon pronostic, se résolvant en moins de 2 mois. Ce symptôme fréquent est présent cependant dans un grand nombre de pathologies, et l'examen doit être rigoureux afin de ne pas méconnaître des lombalgies secondaires, révélatrices d'une pathologie infectieuse, inflammatoire, fracturaire ou tumorale pour lesquelles un diagnostic et un traitement spécifique sont rapidement nécessaires. Les lombalgies révélatrices de pathologies viscérales sous-jacentes sont également dépistables grâce à un examen clinique rigoureux qui permet d'éviter une perte de chance au patient. Dans la lombalgie commune, l'examen clinique et la connaissance des étiologies en fonction de l'âge permettent d'évoquer rapidement un diagnostic et d'adapter la prise en charge thérapeutique. Les examens complémentaires, loin d'être systématiques, doivent être demandés à bon escient seulement. En conclusion, le rôle du médecin généraliste est de poser un diagnostic sûr, de rechercher les signes de gravité et en leur absence, de traiter, rassurer et accompagner le patient jusqu'à la guérison. Dans les cas de chronicisation des symptômes, le médecin généraliste a toute sa place au cœur de la prise en charge multidisciplinaire du patient afin d'éviter l'errance diagnostique, thérapeutique et la désinsertion socioprofessionnelle.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Lombalgie commune, Lombalgie secondaire, Drapeaux rouges, Drapeaux jaunes




© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Toute référence à cet article doit porter la mention : M. Benhamou, M. Brondel, K. Sanchez, S. Poiraudeau. Lombalgies. EMC - AKOS (Traité de Médecine) 2012;7(3):1-6 [Article 1-0780].

Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article