Article

1 autoévaluation
Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Service d'aide à la décision clinique
Publicité


L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner, prenez contact avec votre délégué régional EMC ou consultez notre site e-commerce

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 17,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    8 0 0 1


Pédopsychiatrie
[37-210-A-40]
Doi : 10.1016/S0246-1072(07)46269-1
Abandon et adoption : enjeux psychiques de la filiation dans une perspective historique et clinique
 

P. Lévy-Soussan a,  : Psychiatre, psychanalyste, médecin directeur, S. Marinopoulos b : Psychologue, psychanalyste
a 16, square de Port-Royal, 75013 Paris, France 
b Centre hospitalier universitaire de Nantes, service de consultation médico-psycho-pédagogique, 7 quai Moncousu, 44093 Nantes cedex 1, France 

Auteur correspondant.
Résumé

La situation clinique propre à l'abandon et à l'adoption est étudiée depuis une perspective historique jusqu'à nos jours. Après un rappel sur les bases biologiques, juridiques et psychiques de toutes filiations, nous précisons les enjeux spécifiques de la situation adoptive. Le champ adoptif est bouleversé par les modifications de l'environnement culturel, social et législatif. Nous étudions ces conséquences sur la construction filiative. Les contextes d'abandon viennent prendre une part fondamentale dans la préhistoire adoptive des enfants. Il s'agit d'organiser l'accueil du ou des parents, d'offrir un lieu de parole où les mots viendront signifier l'impossible accueil de cet enfant à naître. De la qualité d'accueil des parents de naissance dépendront l'élaboration psychique entourant l'interruption filiative, puis la création filiative propre à l'adoption. Nous en abordons la spécificité et interrogeons, grâce à la clinique, les éléments permettant de diminuer les risques propres à la filiation adoptive. La démarche d'agrément est un temps essentiel pour la construction de la parentalité. La motivation humanitaire et la valorisation excessive des origines biologiques de l'enfant sont des risques à repérer. La clinique de la situation adoptive montre souvent la collusion de la réalité historique et de la réalité fantasmatique quant à la construction de l'histoire familiale chez tous les membres de la famille. L'accès à la remémoration de représentations ou d'affects douloureux de sa propre enfance est l'une des façons d'éviter la répétition des scénarios fantasmatiques propres aux dysparentalités. La capacité narrative parentale est l'un des rouages permettant de vivre ensemble une histoire commune s'originant dans le psychisme des parents, à travers leurs désirs, leur rencontre et l'arrivée de l'enfant. Nous concluons sur les questions actuelles concernant le droit à l'enfant et émettons des hypothèses sur les conditions filiatives nécessaires pour permettre à l'enfant d'exister, de s'inscrire dans une histoire, de la vivre, de la porter et de la transmettre.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Abandon, Adoption, Filiation, Loi, Narrativité, Clonage



© 2007  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Toute référence à cet article doit porter la mention : P. Lévy-Soussan, S. Marinopoulos. Abandon et adoption : enjeux psychiques de la filiation dans une perspective historique et clinique. EMC - Pédopsychiatrie 2007:1-8 [Article 37-210-A-40].

Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article