Article

15 iconographies
1 autoévaluation interactive
2 informations supplémentaires
Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Service d'aide à la décision clinique
Publicité


L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner, prenez contact avec votre délégué régional EMC ou consultez notre site e-commerce

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 42,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    11 15 0 3


Dermatologie
[98-877-A-10]
Doi : 10.1016/S0246-0319(11)57958-0
Manifestations cutanéomuqueuses des affections hépatobiliaires et pancréatiques
 

E. Delaporte  : Professeur des Universités, praticien hospitalier, S. Buche : Chef de clinique-assistant des Hôpitaux, F. Piette : Professeur des Universités, praticien hospitalier
Service de dermatologie, Centre hospitalier régional et universitaire, hôpital Claude Huriez, rue Michel-Polonovski, 59037 Lille cedex, France 

Auteur correspondant.
Résumé

Les manifestations cutanées des affections hépatobiliaires et pancréatiques sont nombreuses et peuvent être révélatrices, ce qui fait tout leur intérêt pour le dermatologiste. Les fréquences d'observation sont très diverses et certaines d'entre elles évoluent avec le temps. Ainsi, suite aux campagnes de vaccination, la prévalence de l'hépatite B chez les malades présentant une périartérite noueuse n'est plus que d'environ 7 % alors qu'elle était aux alentours de 45 % dans les années 1980. À l'inverse, les affections liées à l'hépatite C, notamment les vasculites par cryoglobulinémies mixtes, sont en augmentation. En effet, même si la séroprévalence de l'hépatite C a diminué de 20 % ces dix dernières années, le nombre estimé de sujets infectés est compris entre 500 000 et 530 000 dont un peu plus de 40 % ignorent leur positivité et contribuent à la dissémination du virus, surtout dans les milieux toxicomanes. La cirrhose éthylique demeure à l'origine de nombreux signes dermatologiques dont la plupart sont bien connus des hépatologues. Néanmoins, les syndromes carentiels, isolés ou combinés, qui y sont fréquemment associés peuvent être déroutants comme le syndrome du « pseudoglucagonome » observé dans les carences sévères en zinc. Les signes cutanés constatés au cours des autres cirrhoses sont le plus souvent de survenue tardive, sauf le prurit de la cirrhose biliaire primitive qui précède l'ictère cholestatique. Au cours des maladies pancréatiques, les manifestations cutanées sont classiques et souvent très évocatrices. Certaines sont fréquentes, mais surtout connues des chirurgiens et des gastroentérologues, comme les hémorragies sous-cutanées des pancréatites aiguës sévères. D'autres comme les panniculites et les syndromes paranéoplasiques sont rares, mais doivent absolument être reconnues. C'est ainsi que la nécessaire collaboration entre nos deux spécialités d'organe, sur laquelle nous avions insisté à propos de la prise en charge des affections du tube digestif (EMC, Dermatologie, 98 876-A-10, 2007), vaut également pour les maladies du foie et du pancréas.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cirrhoses, Cryoglobulinémies mixtes, Glucagonome, Hémochromatose, Hépatites virales, Lichen, Panniculite, Périartérite noueuse, Porphyrie cutanée tardive, Tumeurs pancréatiques




© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Toute référence à cet article doit porter la mention : E. Delaporte, S. Buche, F. Piette. Manifestations cutanéomuqueuses des affections hépatobiliaires et pancréatiques. EMC - Dermatologie 2011:1-11 [Article 98-877-A-10].

Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article