Article

2 iconographies
Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Publicité


L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez acheter ce livre, consultez notre site e-commerce



Les infirmités motrices cérébrales
Une Certaine Histoire de L’infirmité Cérébrale ou le Réel et le Possible
 

Truscelli Danièle

1.  Développement de LADAPT, APF, création de la SESEP en 1947 par le professeur R.Debré en pleine épidémie de polio ; en province, centre de Ramonville-Saint-Agne près de Toulouse, etc.
2.  Le docteur M.Hyon, la première, ouvre à Paris une consultation à l’hôpital Bichat, puis à l’hôpital Saint-Michel et enfin à l’Institut de puériculture, suscitant l’intérêt des médecins locaux ; son initiative est suivie par les docteurs N. Laiter et R. Salbreux, pour ne citer qu’eux.
3.  Voir chapitre 5.
4.  E. Zucman raconte la création du CESAP en 1964 dans son livre Auprès de la personne handicapée : une éthique de la liberté partagée [1.64].
5.  L’incompatibilité sanguine, traitée par exsanguino-transfusion à partir de 1954, en France, avant la mise en place dès 1969 d’un traitement préventif chez les mères exposées, provoque l’éclatement des hématies du fœtus, dont les constituants comme la bilirubine sont libérés dans les vaisseaux sanguins : le bébé naît jaune. Au niveau cérébral, ces substances finissent par se déposer essentiellement, et pour des raisons anatomiques, dans les noyaux gris de la base du cerveau qui deviennent jaunes eux aussi, d’où le nom d’ictère nucléaire. Les noyaux gris (ou ganglions de la base) jouent un rôle important dans le contrôle du mouvement. Leur altération donne, dans ce cadre lésionnel, une athétose.
6.  Bakker, 1990, Rourke, 1983, Diller, 1976 [1.16]
7.  Structure sous-corticale, comprenant, entre autres, les pédoncules cérébraux, lieu de passage des voies motrices et des centres de coordination motrice, tels noyau rouge, locus niger, etc.
8.  Proprioception : toute information provenant du muscle en action.
9.  Le sujet émotif souffre de son état affectif perturbé par un changement brusque, l’anxieux souffre dans l’attente de l’épreuve » (Grand Larousse encyclopédique ).
10.  La réponse phasique est augmentée en cas de rigidité (telle celle du Parkinson, dite en tuyau de plomb) mais, une fois lâché, le segment de membre reste dans la même position et la force tombe d’emblée. La réponse tonique, déclenchée par un étirement rapide, est caractérisée par une force importante qui décroît lentement.
11.  0 : muscle sain ; 1 : réflexe myotatique visible et palpable qui n’entrave pas la mobilisation passive ; 2 : arrêt de 1 à 3 secondes à cause du réflexe myotatique exagéré ; 3 : secousses cloniques ou arrêt long de 10 secondes ; 4 : spasticité invincible qui ne cède pas à l’étirement forcé.
12.  L’infiltration musculaire d’alcool éthylique à 96° est envisagée : la neuropathie chimique créée sur le neurone alpha donne secondairement une paralysie relative du muscle. Un travail expérimental sur l’animal, avant l’application sur le patient IMC, en a montré la possibilité mais aussi les limites.
13.  Élasticité : l’étirement d’une structure élastique détermine une force progressive d’autant plus grande que l’allongement est fort ; la courbe qui lie force et longueur est exponentielle.
14.  Pente : angle de la tangente de la courbe exponentielle par rapport à l’horizontale.
15.  Le chirurgien orthopédiste Pol Le Cœur en a fait l’observation peropératoire, en comparant les muscles opérés des IMC d’apparence normale avec ceux de sujets atteint de polio, infiltrés de fibrose.
16.  Thèse de médecine de M.Lombard en 1969 : « Les rétractions secondaires aux lésions cérébrales », reprise dans les travaux successifs de C. et J.-C. Tabary, C. et G. Tardieu, publiés pour la plupart en 1972.
17.  Nociceptif : lié à la douleur.
18.  Le feedback est un système qui, par électrodes, capte des potentiels d’action musculaires et les traduit sous une forme auditive, ou autre, afin que le sujet en prenne plus aisément conscience et agisse en retour.
19.  Hypermétrie : dépassement du but, lors d’un geste finalisé exécuté à vitesse rapide.
20.  Près de Paris, celui de Sèvres (Hauts-de-Seine), créé en 1959, l’unité consacrée aux IMC à l’Institut national de réadaptation de Saint-Maurice (Val-de-Marne), le centre de Kerpape, en Bretagne, qui ouvre en 1973 un secteur aux enfants IMC. À Augerville (Loiret), s’ouvre le centre d’éducation motrice et d’appareillage (1965) que Lespargot dirigera plus tard en 1978. A. Grenier et Vima fondent, au Pays basque, un centre spécialisé pour les IMC. Le centre de Saint-Thys, à Marseille, ouvrira ses portes en 1958…
21.  1984 , film réalisé par A.Casanova et M. Saladin (DID).


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article