Article

9 iconographies
1 autoévaluation
Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Service d'aide à la décision clinique
Publicité


L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner, prenez contact avec votre délégué régional EMC ou consultez notre site e-commerce

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 39,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    16 9 0 1


Ophtalmologie
[21-480-E-30]
Doi : 10.1016/S0246-0343(07)41123-6
Neuropathies optiques héréditaires
Hereditary optic neuropathies
 

C. Hamel  : Directeur de recherches à l'INSERM, ophtalmologiste, attaché des Hôpitaux, G. Lenaers : Chargé de recherches au CNRS
Inserm U583, Institut des neurosciences de Montpellier, Hôpital Saint-Éloi, BP 74103, 80, avenue Augustin-Fliche, 34091 Montpellier cedex 05, France 

Auteur correspondant.
Résumé

Les neuropathies optiques héréditaires sont des affections dégénératives des cellules ganglionnaires de la rétine, entraînant une perte des axones du nerf optique. Elles se traduisent toujours, après un certain temps d'évolution, par une atrophie de la papille optique visible au fond d'oeil, qui constitue l'un des éléments essentiels du diagnostic, avec la baisse de l'acuité visuelle (et le nystagmus dans les formes sévères), l'altération du champ visuel et la dyschromatopsie. L'atrophie optique dominante autosomique ou maladie de Kjer, à début insidieux et d'évolution lente, et la neuropathie optique héréditaire de Leber, à début brutal et d'évolution rapide, sont les deux formes non syndromiques les plus fréquentes (1/25 000). Leur diagnostic moléculaire (gènes OPA1 et OPA3 et mutations primaires de l'ADN [acide désoxyribonucléique] mitochondrial) permet maintenant dans la majorité des cas un conseil génétique éclairé. Des formes plus rares mais nombreuses, associées à une surdité ou entrant dans le cadre de syndromes plus larges (neuropathies périphériques, paraplégies spastiques, ataxies, retards mentaux, déficits enzymatiques, anomalies du développement), et répondant à tous les types de transmission mendéliens, sont peu à peu répertoriées et mieux connues grâce à la découverte des gènes responsables. Ces données génétiques montrent ainsi qu'un certain nombre de neuropathies optiques héréditaires sont des maladies mitochondriales, en particulier la maladie de Kjer et la neuropathie optique héréditaire de Leber, soulignant la singulière vulnérabilité des cellules ganglionnaires de la rétine aux déficits mitochondriaux affectant notamment la chaîne respiratoire, la dynamique du réseau mitochondrial, le contrôle mitochondrial de l'apoptose et la structuration de la membrane interne. Ces anomalies moléculaires sous-tendent des mécanismes physiopathologiques dont la connaissance ouvre des pistes thérapeutiques potentielles (neuroprotecteurs, antioxydants, thérapie génique), objets de recherches actives d'autant plus nécessaires qu'aucun des traitements utilisés jusqu'à maintenant (corticoïdes, régulateurs de la chaîne respiratoire, antioxydants) n'a fait la preuve de son efficacité.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.
Abstract

Hereditary optic neuropathies are degenerative diseases of the retinal ganglion cells that result in the loss of the optic nerve axons. They always cause, after a time of progression, the atrophy of the optic disc which is readily visible in fundus. This is one of the main diagnostic signs with the decrease in visual acuity (and a nystagmus in severe forms), the impairment of the visual field and dyschromatopsia. The autosomal dominant optic atrophy or Kjer disease, with its insidious onset and slow evolution, and the Leber hereditary optic neuropathy, with its sudden onset and rapid evolution, are the most frequent forms of non-syndrome optic neuropathy (1/25000). Their molecular diagnosis (OPA1 and OPA3 genes and primary mutations of the mitochondrial DNA) is now possible and is of major help for genetic counselling in most cases. Much less frequent but numerous other forms, in association with deafness, or part of more complex syndromes (peripheral neuropathies, spastic paraplegias, ataxias, mental retardations, enzymatic deficiencies, and developmental defects), belonging to all types of Mendelian inheritance, are progressively described and better understood as responsible genes are discovered. Genetic findings reveal that a significant number of hereditary optic neuropathies, including Kjer disease and Leber hereditary optic neuropathy, are mitochondrial diseases, thus underlining the specific vulnerability of retinal ganglion cells to mitochondrial defects which involves the respiratory chain, the dynamics of the mitochondrial network, the mitochondrial control of apoptosis and the structure of the internal membrane. These molecular defects are the basis for pathophysiological mechanisms and potential therapeutic tools (neuroprotectants, anti-oxidants, gene therapy) incentive to active researches that are of utmost importance since none of the treatments being in use so far (corticosteroids, regulators of the respiratory chain, anti-oxidants) has ever been proven efficient.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Neuropathie optique héréditaire, Atrophie optique, Maladie de Kjer, Neuropathie optique héréditaire de Leber, Cellule ganglionnaire de la rétine, Mitochondrie

Keywords : Hereditary optic neuropathies, Optic atrophy, Kjer disease, Leber hereditary optic neuropathy, Retinal ganglion cell, Mitochondria




© 2007  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Toute référence à cet article doit porter la mention : C. Hamel, G. Lenaers. Neuropathies optiques héréditaires. EMC - Ophtalmologie 2007:1-16 [Article 21-480-E-30].

Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article