Article

2 iconographies
1 autoévaluation
1 information au patient
Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Service d'aide à la décision clinique
Publicité


L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner, prenez contact avec votre délégué régional EMC ou consultez notre site e-commerce

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 24,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    14 2 0 2


Médecine d'urgence
[25-190-A-10]
Doi : 10.1016/S0000-0000(07)43716-0
Thrombose veineuse : diagnostic et traitement
 

D. Delsart  : Praticien hospitalier, G. Girard : Praticien hospitalier contractuel, N. Moulin : Praticien hospitalier attaché, K. Rivron-Guillot : Praticien hospitalier attaché, H. Décousus : Professeur
Service de médecine interne et de thérapeutique, Groupe de recherche sur la thrombose EA 3065, hôpital Bellevue, centre hospitalier universitaire de Saint-Étienne, 25, boulevard Pasteur, 42055 Saint-Étienne cedex 2, France 

Auteur correspondant.
Résumé

La thrombose veineuse profonde est une maladie fréquente dont la gravité est liée à la survenue d'une embolie pulmonaire qui peut être mortelle. Les complications tardives ne sont pas négligeables puisqu'elles sont représentées par le risque de récidive et la survenue du syndrome post-thrombotique. Le diagnostic de thrombose veineuse profonde est un diagnostic difficile qui doit prendre en compte les signes cliniques mais également le contexte clinique et la présence de facteurs de risque éventuellement réversibles. Un dosage des D-dimères réalisé en urgence permet d'établir une stratégie diagnostique où l'échodoppler veineux n'est réalisé qu'en cas de positivité de ces derniers. La principale complication de la thrombose veineuse profonde est l'embolie pulmonaire car elle met en jeu le pronostic vital à court terme et l'évolution possible vers un coeur pulmonaire chronique à moyen et long terme. Il est donc nécessaire de mettre en route un traitement adapté et précoce. Depuis quelques années, le traitement de première intention est représenté par les héparines de bas poids moléculaire. Depuis janvier 2006 le fondaparinux (Arixtra®), pentasaccharide ayant une activité anti-Xa pure, a l'autorisation de mise sur le marché (AMM) dans le traitement de la thrombose veineuse profonde et de l'embolie pulmonaire. Pour ces deux molécules, il persiste une contre-indication en cas de clairance de la créatinine inférieure à 30 ml/min. Ce traitement est ensuite rapidement relayé par un anticoagulant oral, les antivitamines K. La durée de ce traitement reste encore controversée, mais il existe actuellement un consensus prenant en compte le contexte de survenue de la thrombose veineuse profonde, la présence de facteurs de risque réversibles, la notion de thrombose veineuse familiale ou personnelle récidivante, l'existence d'une thrombophilie. Au traitement médicamenteux, il ne faut pas négliger d'associer : la contention élastique, seule mesure réellement efficace dans la prévention du syndrome post-thrombotique ; les mesures préventives sur les facteurs de risque réversibles et l'éducation du patient concernant le traitement anticoagulant oral.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Thrombose veineuse, Embolie pulmonaire, Syndrome post-thrombotique, Échodoppler, D-dimères, Antivitamine K, Héparine de bas poids moléculaire, Fondaparinux



© 2007  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Toute référence à cet article doit porter la mention : D. Delsart, G. Girard, N. Moulin, K. Rivron-Guillot, H. Décousus. Thrombose veineuse : diagnostic et traitement. EMC - Médecine d'urgence 2007:1-14 [Article 25-190-A-10].

Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article