Article

12 iconographies
1 autoévaluation
Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Service d'aide à la décision clinique
Publicité


L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner, prenez contact avec votre délégué régional EMC ou consultez notre site e-commerce

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 28,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    9 12 0 1


Dermatologie
[98-630-A-10]
Doi : 10.1016/S0246-0319(06)41619-8
Carcinomes annexiels
 

B. Cribier
Clinique dermatologique des Hôpitaux universitaires, 1, place de l'Hôpital, 67091 Strasbourg cedex, France 

Auteur correspondant.
Résumé

Les carcinomes annexiels sont des tumeurs malignes cutanées rares dérivant des glandes sudorales eccrines et apocrines, des follicules et des glandes sébacées. Ils peuvent survenir à tout âge mais touchent d'abord les sujets âgés. Tous sont envahissants localement et certains d'entre eux peuvent entraîner une dissémination métastatique locorégionale ou générale. Leur aspect clinique n'est souvent pas spécifique et seul l'examen histopathologique permet leur identification. Les plus fréquents et les plus caractéristiques sont les porocarcinomes eccrines, dont il existe une forme épidermotrope de pronostic défavorable et une forme trabéculaire qui ressemble beaucoup au porome bénin. Le carcinome sébacé est une tumeur qui peut se développer tardivement sur le front ou le cuir chevelu ou être primitive, principalement aux paupières. Le carcinome microkystique survient chez des sujets plus jeunes, sous forme d'une tumeur dure, d'aspect sclérodermiforme. Il existe de très nombreuses autres formes de carcinomes annexiels, tels que les hidradénocarcinomes, les pilomatricomes malins, les carcinomes trichilemmaux ou les carcinomes apocrines. Le traitement fait appel à la chirurgie large avant tout pour les tumeurs localisées ; les tumeurs non opérables peuvent être irradiées. Les polychimiothérapies sont peu efficaces dans les formes disséminées, dont le pronostic est sombre.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Carcinome annexiel, Porocarcinome, Carcinome sébacé, Carcinome microkystique, Glandes eccrines, Glandes apocrines, Follicule, Glande sébacée



© 2006  Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Toute référence à cet article doit porter la mention : B. Cribier. Carcinomes annexiels. EMC - Dermatologie 2006:1-9 [Article 98-630-A-10].

Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article