Article

16 iconographies
Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Publicité


L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez acheter ce livre, consultez notre site e-commerce

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 10,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    16 16 0 0


Conférences d'enseignement 2009 (n°98)
Lésions ostéochondrales du talus : Osteochondral lesions of the talus
 

Mots clés

Talus. : – Lésion ostéochondrale. : – Arthroscopie de cheville. : – Greffe ostéochondrale. : – Chondrocyte. : 
KeywordsTalus. : – Osteochondral lesion. : – Ankle arthroscopy. : – Osteochondral graft. : – Chondrocyte. : 


O. Laffenêtre 1, 2
1 CHU Pellegrin, place Amélie-Raba-Léon, 33076 Bordeaux cedex, France 
2 ICP Paris, 8, rue Lacépède, 75005 Paris, France 

Résumé

Les lésions ostéochondrales du talus font partie de celles qu’il ne faut pas méconnaître, et tout particulièrement dans les suites des traumatismes de l’arrière-pied. Elles ont été parfaitement démembrées voici 15 ans lors de la table ronde que la Société orthopédique de l’Ouest leur a consacrée sous la direction de Doré et Rosset. Leur étiopathogénie n’est pas encore formellement connue, même si certains mécanismes le sont. Il paraît indispensable pour les caractériser d’utiliser la classification radiologique FOG. Leur diagnostic comme leur traitement chirurgical reste un challenge pour le praticien : certaines règles sont communes à toutes, comme le débridement et l’abrasion des tissus nécrotiques, d’autres sont optionnelles selon les habitudes, la situation et la taille de la lésion. Aucune d’ailleurs ne semble supérieure aux autres. L’arthroscopie s’est imposée pour les lésions de taille modeste, inférieure à 1 cm2, alors que les autres doivent être comblées, que ce soit par du simple tissu spongieux ou une greffe ostéochondrale, ou encore une greffe de chondrocytes autologues. Ainsi la prise en charge de ces lésions reste-t-elle délicate et relativement spécialisée : la littérature nous incite aussi à une certaine modestie quant aux résultats d’une prise en charge chirurgicale, et l’abstention thérapeutique doit faire partie des options thérapeutiques.

Summary

Osteochondral lesions of the talus (OTL) are among those injuries that we should not fail to recognize, especially after hind foot trauma. They were thoroughly described 15 years ago in a round table session organized by Doré and Rosset for the Société Orthopédique de l’Ouest. Their physiopathology has not yet been definitely determined, even though some of the pathogenic mechanisms are known. They are best characterized using the FOG radiological classification (Fractures-Ostéonécroses-Géodes). Both their diagnosis and their surgical treatment remain a challenge to the orthopaedic surgeon : some basic surgical actions apply to all of the lesions, such as cartilage debridement and shaving of necrotic tissue, while some others will be used according to the location and size of the lesions, and of course the experience of the surgeon. Eventually, no specific technique appears to be superior to the others. Arthroscopy appears as the most effective procedure for lesions smaller than 1 cm2 whereas larger lesions should be filled in, either with cancellous bone or with an osteochondral graft or using autogenous chondrocytes implantation. Treatment of these lesions thus remains delicate and should be viewed as specialist surgery. Data available in literature should also incite us to consider the results of surgical management with some modesty, and conservative management should remain among the therapeutic options.



© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article