Article

18 iconographies
Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Publicité


L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez acheter ce livre, consultez notre site e-commerce

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 10,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    20 18 0 0


Conférences d'enseignement 2009 (n°98)
Ostéosynthèse du rachis cervical supérieur : Osteosynthesis of the craniocervical junction and the upper cervical spine
 

Mots clés:

Charnière crâniocervicale. : Ostéosynthèse. : Ostéosynthèse occipitocervicale. : Fixation C1-C2. : 
Keywords: Craniocervical junction. : Osteosynthesis. : Occipitocervical fixation. : Atlantoaxial fixation. : 


H. Pascal-Moussellard 1
1 Service d’orthopédie, pavillon Gaston-Cordier, CHU Pitié-Salpêtrière, boulevard de l’Hôpital, 75013 Paris, France 

Résumé

Les techniques d’ostéosynthèse du rachis cervical supérieur regroupent les fixations occipitocervicales et atlantoaxiales. Leur réalisation nécessite une bonne connaissance de l’anatomie locale pour éviter les complications liées à une lésion des structures nobles, et tout particulièrement de l’artère vertébrale. Leur résultat dépend de la qualité de la fusion obtenue et de la position dans laquelle elle a été réalisée (angle OC2), surtout pour les arthrodèses occipitocervicales.

L’abord antérieur (transoral ou antérolatéral) permet essentiellement la réalisation d’arthrodèses C1-C2.

L’abord postérieur, plus souvent utilisé, autorise les fixations occipitocervicales et C1-C2.

La fixation occipitale est plus sécurisée et plus solide entre les lignes nucales supérieure et inférieure, près de la ligne médiane.

L’ancrage en C1 peut être sous-lamaire ou dans les masses latérales. L’ancrage en C2 peut être articulaire, pédiculaire, sous-lamaire, translaminaire.

L’utilisation de matériels modulaires permet de réaliser des montages en combinant ces différents types de fixation.

Les ostéosynthèses C1-C2 les plus utilisées actuellement et les plus stables sur le plan biomécanique sont la technique de Magerl (transarticulaire C2-C1) et la technique de Harms (masses latérales de C1 et pédicules de C2).

Summary

Osteosynthesis techniques in the upper cervical spine include occipitocervical and atlantoaxial fixation. A good knowledge of the anatomy is required to avoid potential complications due to injury of important structures such as the vertebral artery. Outcomes depend on the quality of the bone fusion achieved and the final spine position (OC2 angle), especially for occipital-cervical fusion .

The anterior approach (transoral or anterolateral) essentially allows C1-C2 fusion. The posterior approach, which is more commonly used, permits occipitocervical fusion and C1-C2 fusion .

Occipital fixation is stronger and more secure between the superior and inferior nuchal lines, close to the midline .

Anchorage in C1 can be infralaminar or in the lateral mass. Anchorage in C2 can be articular, pedicular, infralaminar or translaminar .

The use of modular devices makes it possible to build up contructs combining these various types of fixation .

For C1-C2 fixation, the techniques most widely used and which offer the best mechanical stability are the Magerl technique (transarticular C2-C1) and the Harms Technique (C1 lateral masses and C2 pedicles) .



© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article