Article

Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Publicité


L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez acheter ce livre, consultez notre site e-commerce

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 20,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    12 0 0 0


L'Actualité rhumatologique 2009
Pathologies rhumatismales des voyages et des vacances
 

M.-F. Kahn, F. Audisio, P. M’bappé

Résumé

Voyages et vacances génèrent ou aggravent des pathologies rhumatismales très diverses. Les voyages, tout particulièrement les longs trajets en avion, sont sources de problèmes rachidiens cervicaux et/ou lombaires, notamment dans les sièges des classes touristes. Ces troubles s’ajoutent à ceux provoqués par la manutention des bagages. Ces douleurs ne doivent pas être confondues avec celles des problèmes veineux et celles des problèmes de pressurisation. Les croisières, notamment dans les grands paquebots, peuvent être l’occasion d’épidémies de germes à transmission digestive, sources éventuelles d’arthrites réactionnelles.

Les séjours outre-mer et les vacances exposent surtout aux problèmes infectieux ou toxiques. Parmi les problèmes infectieux, les arboviroses, et pas seulement le chikungunya et la dengue, existent un peu partout dans le monde. Les infections à germes banals peuvent provoquer des myosites aiguës. Parmi les problèmes toxiques, il faut évoquer la ciguatera, les piqûres de scorpions, de poissons venimeux, d’oursins et de méduses, cause de problèmes locaux et généraux.

Il faut enfin citer les problèmes particuliers auxquels sont exposés les porteurs de pathologies préexistantes. Le rôle du soleil en cas de lupus est bien connu. Dans diverses pathologies traitées par des médicaments diminuant les défenses immunitaires, le traitement peut favoriser certaines infections banales. En outre, ces états contre-indiquent les vaccinations à virus vivants atténués, donc interdisent certains voyages.

L’énumération de ces problèmes ne doit pas faire oublier le rôle souvent bénéfique du dépaysement et des vacances dans certaines pathologies comme la polyarthrite ou la fibromyalgie. Il importe simplement de connaître les risques et de les prévenir dans la mesure du possible !

*  Nous remercions le Dr Arnaud de Coucy, d’Europe Assistance, qui nous a aimablement fourni ces données.


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article