Article

12 iconographies
Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Publicité


L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez acheter ce livre, consultez notre site e-commerce

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 20,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    18 12 0 0


L'Actualité rhumatologique 2009
Épaule et sports de lancer
 

A. Haddad, D. Godefroy, T. Boyer

Résumé

Les sports de lancer – javelot, lancer du poids et du disque, hand-ball, volley-ball, water-polo – sont responsables de lésions souvent complexes de l’épaule. Bien que le geste du lancer se décompose en plusieurs phases assez bien étudiées (la préparation, l’armé, le fouetté, le passage puis la décélération), le geste précis diffère légèrement selon le sport en cause. De même, le niveau du sportif, son âge et la fréquence de répétition du geste, chez un athlète parfois surentraîné, rendent compte de lésions souvent différentes ou associées. Schématiquement, quatre types de lésion peuvent être observés : les lésions osseuses et capsulolabrales (dont le SLAP syndrome ), en rapport avec des phénomènes d’instabilité, les lésions tendineuses en rapport avec des phénomènes de conflit – dont le conflit postérosupérieur, moins connu que le conflit antérosupérieur, mais qui constitue une explication étiopathogénique séduisante à certaines constatations anatomiques –, les lésions neurologiques liées aux compressions ou étirements des structures nerveuses et enfin les arthropathies acromioclaviculaires par hypersollicitation. Cliniquement, l’épaule du lanceur est le plus souvent une épaule douloureuse et/ou instable. Malgré les différentes manœuvres d’examen clinique, ce sont les examens d’imagerie et/ou l’arthroscopie qui permettent le plus souvent de déterminer précisément la nature des lésions et donc de décider de la stratégie thérapeutique.

Comme toujours en pathologie du sport, la prévention passe par un entraînement équilibré, une écoute et une surveillance médicale étroite du sportif de compétition.



© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article