Article

Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Publicité


L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez acheter ce livre, consultez notre site e-commerce

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 20,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    12 0 0 0


L'Actualité rhumatologique 2009
La lombalgie chronique du sujet âgé de plus de 65 ans : quoi de neuf en 2009 ?
 

M.-G. Bray, V. Foltz, S. Rozenberg

Résumé

La lombalgie du sujet âgé de plus de 65 ans est fréquente, mais demeure à ce jour sous-diagnostiquée, sous-traitée et sous-estimée en termes de retentissement physique, psychologique et social. En effet, malgré sa prévalence élevée dans la population âgée, sa pathogénie, sa description clinique et ses facteurs de risque sont bien moins connus que ceux de la lombalgie de l’adulte jeune et actif, sur laquelle les études antérieures se sont focalisées, essentiellement pour des raisons socioéconomiques (arrêts de travail répétés).

Sur le plan étiologique, l’imagerie et particulièrement l’IRM sont de faible apport diagnostique en raison de l’abondance des signes pathologiques chez les patients de plus de 65 ans : arthrose interarticulaire postérieure, dégénérescence, protrusions et bombements discaux, spondylolisthésis, canal lombaire rétréci et anomalie de signal magnétique des plateaux vertébraux. En revanche, la fréquence et la pertinence des troubles statiques et notamment de la scoliose et des dislocations rotatoires dans cette population, visibles sur les clichés radiographiques standard, sont à ce jour inconnues.

Sur le plan fonctionnel, il existe un retentissement majeur, quotidien, imputable à la lombalgie chronique qui conduit à un handicap dans l’exécution d’activités élémentaires telles que porter un objet, entrer et sortir d’une voiture. La lombalgie interagit de plus sur l’état psychoémotionnel du patient, un lien fort ayant été mis en évidence entre cette affection et l’existence de symptômes dépressifs, et ce dans plusieurs études.

En 2009, la lombalgie du sujet âgé reste donc méconnue et son retentissement global, manifeste, engage à une prise en charge précoce, pluridisciplinaire.



© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article