Article

17 iconographies
1 autoévaluation
Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Service d'aide à la décision clinique
Publicité


L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner, prenez contact avec votre délégué régional EMC ou consultez notre site e-commerce

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 30,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    9 17 0 1


Médecine d'urgence
[25-160-A-20]
Doi : 10.1016/S1959-5182(10)24857-2
Épaule douloureuse non traumatique
 

S. Rouaghe , O. Fain
Service de médecine interne, Hôpital Jean Verdier, Université Paris 13, 93140 Bondy, France 

Auteur correspondant.
Résumé

La pathologie douloureuse non traumatique de l'épaule a gagné en importance ces dernières années. Les raisons en sont notamment le vieillissement de la population et par conséquent l'augmentation de la fréquence des lésions dégénératives de l'épaule. Le diagnostic d'une épaule douloureuse est avant tout clinique. L'interrogatoire permet de préciser les caractéristiques de la douleur. L'examen physique cherche une limitation passive ou active des mouvements articulaires de l'épaule, une recrudescence de la douleur aux manoeuvres contre résistance et des arguments pour des douleurs projetées : névralgie cervicobrachiale. Les radiographies standards de l'épaule sont indispensables pour visualiser des anomalies osseuses. Elles peuvent être complétées par l'échographie, l'imagerie par résonance magnétique, la tomodensitométrie ou l'arthroscanner de l'épaule. Au terme de ce bilan se distinguent les épaules douloureuses simples, bloquées, les épaules pseudoparalytiques et les épaules instables. Environ 80 % des douleurs de l'épaule non traumatique sont abarticulaires, dominées principalement par l'épaule instable, la pathologie liée à la pratique du sport chez le sujet jeune et la pathologie dégénérative au-delà de 40 ans. Le traitement est le plus souvent médical, incluant des anti-inflammatoires, des antalgiques, des infiltrations locales et de la kinésithérapie. Le traitement chirurgical n'est préconisé qu'en dernier lieu.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Épaule douloureuse, Tests dynamiques de l'épaule, Épaule instable, Pathologie dégénérative de l'épaule, Rééducation de l'épaule




© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Toute référence à cet article doit porter la mention : S. Rouaghe, O. Fain. Épaule douloureuse non traumatique. EMC - Médecine d'urgence 2011:1-9 [Article 25-160-A-20].

Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article