Article

1 iconographie
Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Service d'aide à la décision clinique
Publicité


L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner, prenez contact avec votre délégué régional EMC ou consultez notre site e-commerce

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 29,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    26 1 0 0


Gastro-entérologie
[9-001-B-76]
Conduite à tenir devant une diarrhée aiguë. Étiologies





D. Carré : (Spécialiste des hôpitaux des Armées)
Service de pathologie digestive, Hôpital A. Laveran, 13013 Marseille  France

Résumé

Les diarrhées aiguës constituent un problème de santé publique du fait de leur grande fréquence. Leur origine est presque toujours infectieuse et leur évolution spontanément résolutive, le plus souvent en moins de 3 jours. Seul 1 % des diarrhées nécessite d'emblée des explorations complémentaires, notamment des examens de selles, car leur présentation clinique évoque une colite aiguë sous-jacente (selles sanglantes, douleurs abdominales circonscrites), du fait d'un terrain fragile sous-jacent avec un risque immédiat pour le malade, ou d'un contexte particulier (séjour sous les tropiques...). Ces examens de selles doivent être orientés afin de guider le biologiste et améliorer la rentabilité des prélèvements, qui s'avère sinon très faible et coûteuse à l'échelle d'une population. Une antibiothérapie empirique basée essentiellement sur les fluoroquinolones est ensuite licite dans ces cas sélectionnés, en attendant les résultats des examens. Ces explorations sont aussi justifiées lorsque la diarrhée persiste au-delà de 3 jours. Enfin, lorsque l'épisode se prolonge au-delà de 5 jours, avec des prélèvements de selles négatifs, un avis spécialisé est nécessaire. Ainsi, seule une petite proportion de ces diarrhées aiguës va nécessiter une endoscopie, permettant de parler ainsi de colite ou de rectocolite. Au plan thérapeutique, la réhydratation précoce chez l'enfant reste d'actualité car elle a prouvé son efficacité en termes de mortalité depuis plus de deux décennies, principalement dans les pays en voie de développement.



Mots-clés : Diarrhées aiguës, Colites infectieuses, Examens de selles, Diarrhées des antibiotiques, Toxi-infections alimentaires, Homosexuel, VIH, Sida, Réhydratation


© 2004  Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article