Article

1 iconographie
1 autoévaluation
Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Service d'aide à la décision clinique
Publicité


L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner, prenez contact avec votre délégué régional EMC ou consultez notre site e-commerce

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 12,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    6 1 0 1


Pédiatrie - Maladies infectieuses
[4-002-U-60]
Doi : 10.1016/S0246-0513(10)51725-5
Colopathies de l'adolescent
 

J.-J. Baudon
Faculté de médecine Pierre et Marie Curie Paris 6, Département de pédiatrie, Hôpital Armand Trousseau, 26, avenue du Dr-Arnold-Netter, 75571 Paris cedex 12, France 

Résumé

Les colopathies de l'adolescent font partie d'un ensemble de troubles fonctionnels intestinaux classés en plusieurs cadres cliniques définis par des consensus internationaux. Les colopathies s'intègrent maintenant dans les critères dits Rome III du syndrome de l'intestin irritable (SII). Le diagnostic doit inclure plusieurs paramètres : inconfort abdominal ou douleur associée aux signes suivants pendant au moins 25 % du temps : amélioration par la défécation, modification de la fréquence des selles et de leur forme ou de leur apparence. Ces critères doivent être remplis au moins une fois par semaine depuis au moins 2 mois avant de poser le diagnostic. Par ailleurs, il n'existe aucun processus inflammatoire, anatomique, métabolique ou néoplasique qui explique les symptômes. Ce syndrome est plus fréquent chez l'adolescent que lors de l'enfance. Il s'observe souvent sur un terrain psychologique anxieux, dépressif, avec parfois d'autres troubles psychosomatiques. Son retentissement sur la vie quotidienne doit être évalué. L'évolution est souvent prolongée. La douleur provient de l'hypersensibilité viscérale et de la distension intestinale. Elle pourrait résulter d'une sensibilité anormale de la paroi et d'une anomalie de transmission au niveau des synapses des afférences sensorielles à différents niveaux. Des agressions très précoces comme des abus sexuels pourraient jouer un rôle, en abaissant le seuil de sensibilité viscérale entraînant une perturbation de la relation intestin/cerveau provoquée par le stress. L'imagerie par résonance magnétique (IRM) fonctionnelle a permis de voir une hyperactivation des zones corticales impliquées dans les réactions affectives aux stimulations douloureuses. Les facteurs locaux sont peut-être en relation avec une micro-inflammation provoquée par une infection intestinale ou une intolérance alimentaire. Le traitement comporte plusieurs volets. La relation médecin/patient est essentielle ; elle est déjà la première étape du traitement. Les médicaments antispasmodiques et régulateurs du transit intestinal sont habituellement prescrits avec un effet variable. Les régimes divers, en dehors de la correction des erreurs alimentaires, n'ont pas fait la preuve de leur efficacité. Dans les formes sévères, le recours aux antidépresseurs comme l'amitriptyline à faibles doses peut dans certains cas être efficace. Dans ces formes, les traitements psychologiques (relaxation, psychothérapie, hypnose) méritent une place.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Colopathie, Syndrome de l'intestin irritable, Douleurs abdominales, Diarrhée chronique, Constipation




© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Toute référence à cet article doit porter la mention : J.-J. Baudon. Colopathies de l'adolescent. EMC - Pédiatrie - Maladies infectieuses 2010:1-6 [Article 4-002-U-60].

Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article