Article

13 iconographies
1 autoévaluation
Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Service d'aide à la décision clinique
Publicité


L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner, prenez contact avec votre délégué régional EMC ou consultez notre site e-commerce

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 37,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    13 13 0 1


Gynécologie
[605-A-57]
Doi : 10.1016/S0246-1064(10)45872-7
Traitement des cancers du col de stade précoce
 

C. Uzan a, , E. Vincens a, R. Mazeron c, C. Balleyguier b, C. Haie-Meder c, P. Morice a : Chirurgien
a Département de chirurgie, Institut Gustave Roussy, 39, rue Camille-Desmoulins, 94800 Villejuif, France 
b Département de radiologie, Institut Gustave Roussy, 39, rue Camille-Desmoulins, 94800 Villejuif, France 
c Département de radiothérapie, Institut Gustave Roussy, 39, rue Camille-Desmoulins, 94800 Villejuif, France 

Auteur correspondant.
Résumé

L'incidence des cancers du col a diminué dans les pays développés grâce au dépistage par frottis et elle doit continuer à diminuer dans le futur avec la diffusion de la vaccination. Les cancers du col débutants définis par les stades IA1, IA2 et IB1 du stade de la Fédération internationale des gynécologues et obstétriciens (FIGO) (moins de 4 cm, pas d'atteinte paramétriale ou à distance) représentent environ 1 700 nouveaux cas par an en France. Certains standards ont pu être définis concernant leur traitement mais, encore dans de nombreux cas (notamment les stades IB1), seules des options existent et les traitements évoluent rapidement. Le cancer du col de stade précoce est de bon pronostic et le défi majeur concernant sa prise en charge est de limiter la morbidité des traitements et si possible, dans certains cas, préserver la fertilité tout en conservant d'aussi bons résultats carcinologiques. La coelioscopie s'est imposée dans cette optique. La technique du ganglion sentinelle, la chirurgie de préservation nerveuse et la chirurgie robotique sont en cours d'évaluation. La curiethérapie, dont la technique a très largement gagné en précision grâce à l'apport de l'imagerie, notamment de l'imagerie par résonance magnétique, s'est développée dans cette indication, en conjugaison avec la chirurgie. Nous discutons ici des traitements des cancers du col de stade précoce selon leur stade (ce qui est établi, ce qui demeure discuté) et insistons sur les nouvelles techniques qui sont développées ou en cours de développement pour avoir un traitement moins morbide. Le traitement des stades IA1 et IA2 est chirurgical. Le traitement des stades IB1 est chirurgical seul ou par radiothérapie seule (rare en France), ou encore par une association radiothérapie-chimiothérapie. En cas d'atteinte ganglionnaire pelvienne, le standard dans les stades IB1 est de compléter l'exploration en lomboaortique et de réaliser une radiochimiothérapie pelvienne plus ou moins étendue en lomboaortique selon l'atteinte ganglionnaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cancer du col, Stade précoce du cancer du col, Curiethérapie, Colpohystérectomie élargie, Coelioscopie, Ganglion sentinelle




© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Toute référence à cet article doit porter la mention : C. Uzan, E. Vincens, R. Mazeron, C. Balleyguier, C. Haie-Meder, P. Morice. Traitement des cancers du col de stade précoce. EMC - Gynécologie 2010:1-13 [Article 605-A-57].

Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article