Article

3 iconographies
Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Service d'aide à la décision clinique
Publicité


L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner à cette revue, consultez nos tarifs

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 33,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    4 3 0 0


Neurochirurgie
Volume 55, numéro 6
pages 603-606 (décembre 2009)
Doi : 10.1016/j.neuchi.2009.05.004
Reçu le : 1 décembre 2008 ;  accepté le : 7 mai 2009
Tuberculome hypophysaire isolé : un diagnostic souvent oublié
Isolated hypophyseal tuberculoma: Often mistaken
 

R. Salem a, , I. Khochtali b, M.A. Jellali a, A. Zrig a, M. Maatouk a, N. Jazerli a, S. Kriaa a, T. Affi a, C. Hafsa a, M. Kacem b, M. Golli a
a Service d’imagerie médicale, CHU de Monastir, Tunisie 
b Service d’endocrinologie, CHU de Monastir, Monastir, Tunisie 

Auteur correspondant.
Abstract

Hypophyseal tuberculoma is extremely rare and difficult to diagnose without a clearly suggestive context. Its radiologic features are not specific and are better recognized on MRI with a mass of a variable signal related to the percentage of caseous necrosis. A frequently associated thickening of the pituitary stalk suggests tuberculosis, requiring the search for another tuberculosis location. This paper reports an original case of hypophyseal tuberculoma since it occurred with no other tubercular infection, which delayed the diagnosis despite thickening of the pituitary stalk on MRI.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.
Résumé

L’atteinte hypophysaire tuberculeuse est rare, de diagnostic difficile, surtout en l’absence d’un contexte clinique évocateur. Son aspect radiologique est loin d’être spécifique. Elle se traduit en IRM par un tuberculome de signal variable en fonction de l’importance de la nécrose caséeuse. Souvent, l’association à un épaississement de la tige pituitaire oriente vers une granulomatose hypophysaire et conduit à la recherche d’un foyer tuberculeux. Nous rapportons un cas de tuberculome hypophysaire survenu en l’absence de toute atteinte tuberculeuse concomitante, ce qui a retardé le diagnostic, malgré l’association à un épaississement de la tige pituitaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Tuberculome isolé, Hypophyse, Imagerie

Keywords : Tuberculoma, Pituitary gland, Imaging




© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article
Vous pouvez déplacer ce plan en cliquant sur le bandeau de la fenêtre