Article

2 iconographies
Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Service d'aide à la décision clinique
Publicité


L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner à cette revue, consultez nos tarifs

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 33,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    8 2 0 0


Neurochirurgie
Volume 55, numéro 6
pages 543-550 (décembre 2009)
Doi : 10.1016/j.neuchi.2009.01.021
Reçu le : 2 mars 2008 ;  accepté le : 7 janvier 2009
Fracture de l’odontoïde chez le sujet de plus de 70 ans : morbidité, handicap et place du traitement chirurgical. À propos d’une série de 27 patients
Odontoid process fracture in elderly patients over 70 years: Morbidity, handicap, and role of surgical treatment in a retrospective series of 27 cases
 

M. Lefranc , J. Peltier, A. Fichten, C. Desenclos, P. Toussaint, D. Le Gars
Service de neurochirurgie, CHU d’Amiens, 5, place Victor-Pauchet, 80054 Amiens cedex 1, France 

Auteur correspondant.
Abstract
Background and purpose

Odontoid process fractures of the axis are frequent in elderly patients. However, the impact in terms of handicap and morbidity in this particular population are unknown. The role of surgical treatment remains controversial.

Methods

We present a retrospective series of patients aged 70 years or older with odontoid fractures treated in our department between 1998 and 2006. Two cohorts were defined (surgery versus conservative) and compared. Morbidity, handicap, and radiographic fusion were analyzed.

Results

Twenty-seven patients were treated. The mean age was 80.67 years. Five patients died early during hospitalization. Fractures were type II in 66.7% of the cases and type III in 33.3%. Orthopedic treatment was chosen in 44.4% of the cases. A non-union at the fracture site was found in 33% of the cases and morbidity in 41.7% of the cases was found after a 1-year follow-up. Surgery was performed in 40.7% of the cases. There was 18% non-union and no morbidity after 1-year of follow-up. Morbidity was statistically lower in the surgery group (p =0.037), particularly in cases of type II fracture (p =0.0063); no statistically significant difference was found for non-union at the fracture site (p =0.64) except for type II fractures (p =0.028).

Conclusions

Odontoid fractures in the elderly are a very frequent problem. Immediate mortality is still high but appears correlated to associated lesions. Today’s treatments must preserve autonomy for these patients. For elderly patients, the treatment must be chosen in relation to the fracture analysis. In our opinion, surgical management is the treatment of choice for unstable fractures (type II). Conservative management is indicated for stable fractures.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.
Résumé
Introduction

Les fractures de l’odontoïde sont les fractures cervicales les plus fréquentes chez les sujets âgés. Cependant, l’impact en termes de morbidité et de handicap reste peu connu dans cette tranche d’âge et la place du traitement chirurgical de ces fractures reste controversée.

Patients et méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective des patients de plus de 70 ans, pris en charge dans notre service entre 1998 et 2006 pour fracture de l’odontoïde. Les patients sont divisés en deux cohortes (chirurgie/orthopédie). Les résultats en termes de morbidité, de handicap et de pseudarthrose sont rapportés et comparés.

Résultats

Vingt-sept patients étaient pris en charge. La moyenne d’âge était de 80,67 ans. Cinq patients décédaient précocement. Les fractures étaient de type II dans 66,7 % des cas et de type III dans 33,3 % des cas. Les patients étaient traités par collier rigide dans 44,4 % des cas avec apparition d’une pseudarthrose dans 33 % des cas et la morbidité était de 41,7 % des cas à un an. 40,7 % des patients étaient traités par chirurgie avec apparition d’une pseudarthrose dans 18 % des cas et aucune morbidité (0 %) à un an. La morbidité était significativement plus faible dans le groupe chirurgie (p =0,037), en particulier pour les fracture de type II (p =0,0063), sans différence significative concernant le risque de pseudarthrose (p =0,64) sauf pour les fracture de type II (p =0,028).

Conclusion

Les fractures de l’odontoïde chez le sujet âgé constituent un problème de prise en charge de plus en plus fréquent. La mortalité initiale reste importante mais apparaît être beaucoup plus en lien avec les lésions associées lors du traumatisme qu’aux fractures propre de la dens. Les traitements actuels permettent de préserver ces patients d’une perte d’autonomie. Le choix du traitement ne doit pas être fonction de l’âge mais en fonction du trait de fracture. Le traitement orthopédique doit être réservé aux fractures stables. Chez les sujets âgés, pour les fractures de type II, seul le traitement chirurgical permet un retour à l’autonomie rapide au prix d’une très faible morbidité.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Odontoid process fracture, Elderly patients, Surgical management

Mots clés : Fracture de l’odontoïde, Sujets âgés, Traitement chirurgical




© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article