Article

16 iconographies
1 autoévaluation
Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Service d'aide à la décision clinique
Publicité


L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner, prenez contact avec votre délégué régional EMC ou consultez notre site e-commerce

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 35,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    9 16 0 1


Techniques chirurgicales - Orthopédie-Traumatologie
[44-192]
Doi : 10.1016/S0246-0467(09)46191-9
Traitement orthopédique des hypercyphoses en période de croissance
 

K. Abelin a : Chirurgien, R. Vialle a,  : Chirurgien, C. Morin b : Chirurgien, D. Leclair-Richard c : Médecin de rééducation fonctionnelle
a Service de chirurgie orthopédique et réparatrice de l'enfant, Groupe hospitalier Armand Trousseau-La Roche Guyon, 26, avenue du Dr Arnold Netter, 75571 Paris cedex 12, France 
b Service d'orthopédie pédiatrique, Institut Calot, 1, rue du Docteur-Calot, 62608 Berck-sur-mer, France 
c Service de réanimation neurorespiratoire et de rééducation fonctionnelle pédiatrique, Hôpital Raymond Poincaré, 104, boulevard Raymond-Poincaré, 92380 Garches, France 

Auteur correspondant.
Résumé

Un trouble de l'équilibre sagittal du tronc responsable d'une hypercyphose peut survenir chez l'enfant comme chez l'adulte. Cette hypercyphose peut être régulière et harmonieuse comme dans le cas très fréquent de l'épiphysite vertébrale de croissance (maladie de Scheuermann) ou au contraire être une déformation courte et anguleuse. Le siège de la déformation est le plus souvent thoracique ou thoracolombaire. Dans le cas général des cyphoses régulières et plus précisément de la maladie de Scheuermann, le traitement orthopédique par corset est indiqué pour les déformations importantes (plus de 60°) et évolutives dès lors qu'un potentiel de croissance résiduel et donc d'aggravation potentielle existe. Le but du traitement orthopédique est avant tout de stopper l'aggravation de la déformation. Toutefois, chez l'enfant ou le jeune adolescent, la correction de la déformation peut être durable dès lors que la mise en hyperextension du rachis a permis la reprise de la croissance en hauteur de la partie antérieure des corps vertébraux. Dans les cas de cyphoses raides et angulaires, le traitement orthopédique doit être soutenu et prolongé. La correction de la déformation peut nécessiter l'utilisation de corsets de détraction dont l'utilisation reste délicate. Bien souvent, le traitement orthopédique ne parvient qu'à freiner la progression de la déformation en attendant la maturité osseuse suffisante pour envisager un traitement chirurgical définitif. Le traitement orthopédique des cyphoses demeure une entreprise exigeante et des complications cutanées mais également digestives et neurologiques peuvent survenir. La majorité de ces traitements doivent donc être réalisés et surveillés attentivement en milieu spécialisé de rééducation et d'appareillage.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cyphose, Maladie de Scheuermann, Corset, Plâtre de détraction




© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Toute référence à cet article doit porter la mention : K. Abelin, R. Vialle, C. Morin, D. Leclair-Richard. Traitement orthopédique des hypercyphoses en période de croissance. EMC - Techniques chirurgicales - Orthopédie-Traumatologie 2009:1-9 [Article 44-192].

Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article