Article

1 iconographie
1 autoévaluation
Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Service d'aide à la décision clinique
Publicité


L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner, prenez contact avec votre délégué régional EMC ou consultez notre site e-commerce

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 17,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    11 1 0 1


Pédiatrie - Maladies infectieuses
[4-080-D-10]
Doi : 10.1016/S0246-0513(08)41690-5
Leucémie aiguë lymphoblastique de l'enfant et de l'adolescent : clinique et traitement
 

G. Michel  : Professeur
Service de pédiatrie et hématologie pédiatrique, Hôpital d'Enfants la Timone, 264, rue St-Pierre, 13385 Marseille, France 

Résumé

La leucémie aiguë lymphoblastique (LAL) est la plus fréquente des maladies malignes de l'enfant. Le tableau clinique initial associe des signes liés à l'insuffisance médullaire à des signes directement liés à la prolifération tumorale. Les quatre signes de l'hémogramme sont : anémie normochrome normocytaire arégénérative, neutropénie, thrombocytopénie et blastose sanguine, ces quatre signes pouvant être diversement associés. Sur le myélogramme, la moelle est infiltrée de manière diffuse par des cellules lymphoblastiques avec une réduction de l'hématopoïèse normale résiduelle. La LAL de l'enfant est une maladie hétérogène et plusieurs entités peuvent être isolées en fonction de l'aspect cytologique, du phénotype T ou B des lymphoblastes et des anomalies du génome des cellules malignes. Le traitement de la première poussée repose presque exclusivement sur une chimiothérapie intensive dont les modalités sont désormais bien décrites. Les indications d'irradiation cérébrale sont devenues moins fréquentes. Les greffes de cellules souches hématopoïétiques sont rares en première rémission mais sont le traitement de choix des enfants en deuxième rémission. Le taux de guérison global est aux environs de 80 %, avec cependant d'importantes différences en fonction de certains critères de pronostic. L'état de santé des enfants guéris n'est pas identique à la celui de la population générale et des programmes de suivi prolongé sont indispensables. Cependant, la qualité de vie de la majorité des adultes guéris paraît être peu ou pas affectée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Leucémie aiguë lymphoblastique, Greffe de cellules souches hématopoïétiques




© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Toute référence à cet article doit porter la mention : G. Michel. Leucémie aiguë lymphoblastique de l'enfant et de l'adolescent : clinique et traitement. EMC - Pédiatrie - Maladies infectieuses 2008:1-11 [Article 4-080-D-10].

Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article