Article

5 iconographies
1 autoévaluation
Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Service d'aide à la décision clinique
Publicité


L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner, prenez contact avec votre délégué régional EMC ou consultez notre site e-commerce

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 24,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    11 5 0 1


Pneumologie
[6-024-B-22]
Doi : 10.1016/S1155-195X(08)47975-6
Embolies pulmonaires graves : diagnostic et prise en charge
 

Guy Meyer a, b, c, , Olivier Sanchez a, b
a Service de pneumologie et soins intensifs, Hôpital européen Georges Pompidou, Assistance Publique - Hôpitaux de Paris, 20, rue Leblanc, 75015 Paris, France 
b Université Paris Descartes, Faculté de médecine, 12, rue de l'École-de-Médecine, 75006 Paris, France 
c INSERM U765, Faculté de Pharmacie Paris 5, 4,avenue de l'Observatoire, 75006 Paris, France 

Auteur correspondant.
Résumé

L'embolie pulmonaire grave est définie par l'existence d'une hypotension artérielle ou de signes périphériques de choc ; sa mortalité est supérieure à 25 %. Une dysfonction ventriculaire droite sur l'échocardiographie et une valeur élevée de troponine ou de brain natriuretic peptide semblent associées à un accroissement du risque de mortalité, même en l'absence de retentissement clinique ; leur présence définit l'embolie pulmonaire de gravité intermédiaire, mais cette définition n'est pas consensuelle. Le diagnostic des formes massives doit privilégier la rapidité et les examens réalisables au lit du malade. Dans ce contexte, les D-dimères sont inutiles, l'association d'une forte probabilité clinique et d'une dilatation des cavités droites sur l'échocardiographie permet d'affirmer le diagnostic. Quand l'échocardiographie ne montre ni une dilatation droite ni un diagnostic alternatif certain, il faut réaliser un angioscanner spiralé des artères pulmonaires après avoir stabilisé le malade. Le traitement anticoagulant doit être débuté dès que le diagnostic est évoqué. Le traitement symptomatique associe l'oxygénothérapie, une expansion volémique de 500 ml et des inotropes en l'absence d'amélioration. Sauf contre-indication, le traitement fibrinolytique est indiqué dans les embolies pulmonaires graves telles que définies plus haut. La situation est moins claire dans les formes dites de gravité intermédiaire pour lesquelles la littérature ne permet ni d'affirmer ni d'éliminer un effet cliniquement important du traitement fibrinolytique. Un essai vient de débuter pour répondre à cette question. L'embolectomie chirurgicale ou par cathéter garde une place anecdotique, elle n'est envisagée qu'en présence d'un état de choc réfractaire et d'une contre-indication à la fibrinolyse. Dans l'attente de nouvelles données, les indications des filtres caves n'ont pas de particularité dans les embolies pulmonaires massives.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Embolie pulmonaire, Choc cardiogénique, Traitement fibrinolytique, Anticoagulants




© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Toute référence à cet article doit porter la mention : Guy Meyer, Olivier Sanchez. Embolies pulmonaires graves : diagnostic et prise en charge. EMC - Pneumologie 2008:1-11 [Article 6-024-B-22].

Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article