Article

Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Service d'aide à la décision clinique
Publicité


L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner à cette revue, consultez nos tarifs



Archives des Maladies Professionnelles et de l'Environnement
Volume 81, numéro 1
page 75 (février 2020)
Doi : 10.1016/j.admp.2019.12.037
Reçu le : 28 novembre 2019 ;  accepté le : 5 décembre 2019
Compte rendu de congres

Enseignants non-titulaires dans le second degré en France : conditions de travail, bien-être professionnel et qualité de vie
Secondary contractual teachers in France: Working conditions, professional well-being and quality of life
 

T. Calon , S. Temam, M.N. Vercambre-Jacquot
 Fondation d’entreprise MGEN pour la Santé Publique, 3, square Max-Hymans, 75748 Paris cedex 15, France 

Auteur correspondant.
Résumé
Objectifs

Face à l’augmentation du nombre d’enseignants non-titulaires en France, notre objectif a été, dans le second degré, d’évaluer leurs conditions de travail et leur bien-être professionnel et général par comparaison aux titulaires.

Méthodes

Dans l’enquête postale nationale « Qualité de Vie des Enseignants » (Fondation MGEN/Éducation nationale), 118 enseignants non-titulaires et 1298 enseignants titulaires du second degré ont été interrogés sur leur bien-être professionnel (satisfaction professionnelle, souhait de changer de profession, trois dimensions du Maslach Burnout Inventory) et général (questionnaire de qualité de vie WHOQOL-BREF). Après stratification sur le secteur d’enseignement (public/privé), ces indicateurs de bien-être ont été modélisés en fonction du statut d’emploi dans des modèles de régression ajustés sur de nombreux facteurs de confusion potentiels (âge, conditions d’exercice, etc.).

Résultats

Les non-titulaires exerçaient dans des conditions globalement moins favorables que les titulaires dans les deux secteurs. Pourtant, dans le secteur public, les non-titulaires (n =70) présentaient de meilleurs indicateurs de bien-être professionnel que les titulaires (n =1051). Notamment, ils souhaitaient moins changer de profession (OR [95 %IC]=0,36 [0,20 ; 0,66]) et présentaient un épuisement émotionnel plus faible (0,37 [0,18 ; 0,78]). Par contraste, les enseignants non-titulaires du privé (n =48) tendaient à être moins satisfaits de leur expérience professionnelle et à avoir plus de symptômes d’épuisement émotionnel que leurs homologues titulaires (n =247). Concernant le bien-être général, les enseignants non-titulaires du privé étaient moins satisfaits de leur qualité de vie (0,29 [0,12 ; 0,66]) que les titulaires. Enfin, les non-titulaires étaient significativement moins satisfaits de leur environnement de vie, que ce soit dans le public (β[95 %IC]=−4,94 points [−8,17 ; −1,71]) ou dans le privé (−6,33 points [−10,97 ; −1,69]).

Conclusions

Les enseignants non-titulaires du privé présentaient de moins bons indicateurs de bien-être professionnel et général. Dans le public, les résultats étaient plus contrastés, mais on retrouvait une moindre satisfaction vis-à-vis de l’environnement de vie. Cette étude appuie l’importance d’intégrer les enseignants non-titulaires aux actions de promotion de la santé en direction des personnels enseignants.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article
Vous pouvez déplacer ce plan en cliquant sur le bandeau de la fenêtre