Article

17 iconographies
1 document légal
1 autoévaluation interactive
1 information supplémentaire
3 cas cliniques
Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Service d'aide à la décision clinique
Publicité


L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner, prenez contact avec votre délégué régional EMC ou consultez notre site e-commerce

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 45,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    17 17 0 6


Anesthésie-Réanimation
[83082]
Doi : 10.1016/S0246-0289(19)83082-7
Oxygénothérapie hyperbare, principes et indications
 

J.-E. Blatteau a,  : MxD, PhxD, HDR, chef de service, professeur agrégé du Val de Grâce, président sortant de la Société de physiologie et de médecine subaquatiques et hyperbares de langue française (MEDSUBHYP), vice-président de l'European Underwater, Baromedical Society, M. Coulange b : MxD, PhxD, médecin des Hôpitaux, chef de service, urgentiste spécialisé en hyperbarie, E. Parmentier-Decrucq c : MxD, médecin des Hôpitaux, spécialiste d'anesthésie-réanimation, J. Poussard b : MxD, médecin des Hôpitaux, urgentiste spécialisé en hyperbarie, P. Louge a, d : MxD, spécialiste de médecine de la plongée, médecin adjoint [réserve], S. de Maistre a : MxD, PhxD, spécialiste de médecine de la plongée, médecin adjoint, R. Pignel e : MxD, médecin du sport, spécialiste de médecine de plongée et hyperbare, responsable du programme transversal de médecine hyperbare, H. Lehot a : MxD, médecin urgentiste, médecin adjoint, J. Morin a : MxD, praticien confirmé de médecine hyperbare et plongée, A. Druelle a : MxD, praticien confirmé de médecine hyperbare et plongée, P. Esnault f : MxD, spécialiste d'anesthésie-réanimation, médecin adjoint, E. Meaudre f : MxD, chef de service, professeur agrégé du Val de Grâce
a Service de médecine hyperbare et d'expertise plongée (SMHEP), Hôpital d'instruction des Armées Sainte-Anne, Toulon, France 
b Hôpital Sainte-Marguerite, Marseille, France 
c Service de réanimation médicale et médecine hyperbare, Hôpital Albert-Calmette, Lille, France 
d Département de médecine hyperbare, Hôpital universitaire de Genève, Genève, Suisse 
e Hôpitaux universitaires de Genève, Genève, Suisse 
f Fédération d'anesthésie-réanimation-centre de traitement des brûlés, Hôpital d'instruction des Armées Sainte-Anne, Toulon, France 

Auteur correspondant.
Résumé

L'oxygénothérapie hyperbare (OHB) se définit comme une méthode d'administration d'oxygène (O2 ) inhalé à des fins thérapeutiques sous une pression supérieure à la pression atmosphérique. Les bénéfices thérapeutiques de l'OHB résultent, d'une part, des effets physiques liés à l'augmentation de la pression barométrique et de la pression partielle en O2 dans les tissus et, d'autre part, des effets biologiques liés à la production d'espèces réactives de l'O2 et de l'azote. Celles-ci sont susceptibles d'interagir avec de nombreux processus moléculaires responsables des principaux effets anti-ischémiques, pro-cicatrisants et anti-infectieux. Ses indications sont régulièrement évaluées dans le cadre de conférences de consensus internationales. Les références en matière d'indications de l'OHB sont, d'une part, le consensus nord-américain de l'Undersea and Hyperbaric Medical Society (UHMS) et, d'autre part, le consensus européen de l'European Committee of Hyperbaric Medecine (ECHM). Le service médical attendu de l'OHB dans ses différentes indications a été analysé en France par la Haute Autorité de santé en 2007. Les principales recommandations du dernier consensus européen qui s'est tenu à Lille en 2016 sont rapportées dans ce document. L'OHB est appliquée par l'intermédiaire d'une chambre hyperbare, communément appelée « caisson ». C'est une technique complexe, qui nécessite un fort investissement humain et matériel. Elle comporte quelques contre-indications à respecter et des risques bien identifiés à prendre en compte.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Oxygène hyperbare, Pression, Recompression, Espèce réactives, Bulles, Anti-ischémique, Cicatrisation, Anti-infectieux, Caisson hyperbare



 Les annexes indiquées dans ce PDF sont présentes sur la version étendue de cet article, disponible en ligne ou doi:10.1016/S0246-0289(19)83082-7.



© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Toute référence à cet article doit porter la mention : J.-E. Blatteau, M. Coulange, E. Parmentier-Decrucq, J. Poussard, P. Louge, S. de Maistre, R. Pignel, H. Lehot, J. Morin, A. Druelle, P. Esnault, E. Meaudre. Oxygénothérapie hyperbare, principes et indications. EMC - Anesthésie-Réanimation 2019;16(3):1-17 [Article 36-940-A-10].

Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article