Article

37 iconographies
1 autoévaluation interactive
Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Service d'aide à la décision clinique
Publicité


L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner, prenez contact avec votre délégué régional EMC ou consultez notre site e-commerce

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 60,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    16 37 0 1


Techniques chirurgicales - Orthopédie-Traumatologie
[61741]
Doi : 10.1016/S0246-0467(18)61741-6
Chirurgie et traumatismes de la clavicule, articulations acromioclaviculaire et sternoclaviculaire incluses
 

D. Saragaglia  : Professeur des Universités, praticien hospitalier, chef de service
 Service de chirurgie orthopédique et de traumatologie du sport, Urgences, Hôpital Sud, CHU de Grenoble, avenue de Kimberley, BP 338, 38434 Échirolles cedex, France 

Résumé

Les traumatismes de la clavicule sont représentés essentiellement par les fractures, et les entorses et les luxations de ses extrémités, à savoir les disjonctions acromioclaviculaires (DAC) et sterno-costo-claviculaires (SCC). Les fractures du tiers moyen de la clavicule ne consolident pas aussi souvent qu'on veut bien le dire (7 à plus de 30 % de pseudarthroses selon les séries) et les cas vicieux ne sont pas aussi banals qu'il n'y paraît. Ainsi, la tendance actuelle est d'opérer par un moyen stable et solide les fractures simples très déplacées et les fractures complexes où les fragments intermédiaires sont verticalisés et menacent parfois la peau. Les fractures des extrémités, lorsqu'elles sont très proches des articulations acromioclaviculaires et SCC, obéissent aux mêmes règles de traitement que les disjonctions. Pour ce qui concerne les DAC, le traitement chirurgical semble le mieux adapté pour les stades III de Julliard (stades IV et V de Rockwood). Les stades II de Julliard (stade III de Rockwood) peuvent être traités de manière fonctionnelle en sachant qu'en cas de gêne ultérieure le traitement chirurgical secondaire donne des résultats aussi satisfaisants que pour les lésions récentes. Les traitements chirurgicaux sont extrêmement nombreux, mais les traitements « modernes » ne peuvent pas s'affranchir des grandes règles de cette chirurgie : réduction parfaite de la disjonction, stabilisation solide et fiable de la réduction et réfection soigneuse de la chape deltotrapézienne. Les disjonctions SCC sont beaucoup plus rares que les DAC. Les luxations postérieures peuvent entraîner une compression de la trachée, de l'œsophage et parfois des gros vaisseaux. Si les luxations antérieures sont parfois bien tolérées, les luxations postérieures le sont rarement, ce qui conduit bien souvent à un traitement chirurgical. Les broches de stabilisation doivent être proscrites compte tenu du risque de complication létale en cas de migration intrathoracique des broches. Les techniques sont multiples et il faut choisir celles qui sont susceptibles d'être les moins invasives.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Fracture, Clavicule, Disjonction acromioclaviculaire, Disjonction sternoclaviculaire




© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Toute référence à cet article doit porter la mention : D. Saragaglia. Chirurgie et traumatismes de la clavicule, articulations acromioclaviculaire et sternoclaviculaire incluses. EMC - Techniques chirurgicales - Orthopédie-Traumatologie 2018;14(1):1-16 [Article 44-230].

Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article