Article

2 iconographies
1 autoévaluation interactive
1 cas clinique
Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Service d'aide à la décision clinique
Publicité


L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner, prenez contact avec votre délégué régional EMC ou consultez notre site e-commerce

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 25,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    10 2 0 2


Médecine d'urgence
[82362]
Doi : 10.1016/S1959-5182(18)82362-5
Syndrome méningé de l'adulte : orientation diagnostique et conduite à tenir en urgence
 

G. Potel a, , E. Batard a, J. Caillon b, E. Montassier a
a Service des urgences, CHU de Nantes, place Alexis-Ricordeau, 44000 Nantes, France 
b Service de bactériologie, CHU de Nantes, place Alexis-Ricordeau, 44000 Nantes, France 

Auteur correspondant.
Résumé

La constatation ou la suspicion de syndrome méningé doit faire l'objet d'une enquête aussi rapide que rigoureuse, dominée par la recherche ou l'élimination du diagnostic de méningite bactérienne. En climat non fébrile, et lorsqu'il est d'installation très brutale, un accident hémorragique doit être suspecté, et généralement facilement confirmé par l'imagerie cérébrale. Concernant les méningites, de nombreuses publications internationales sont venues préciser certains aspects de la conférence de consensus française de 2009. La démonstration des conséquences négatives sur la morbidité-mortalité du retard à l'antibiothérapie a été confirmée. L'usage excessif du scanner est à l'origine de retards thérapeutiques, qu'il convient de corriger en priorisant la première injection d'antibiotique, qui doit précéder la réalisation de la ponction lombaire si celle-ci ne peut être réalisée immédiatement. Lorsque le diagnostic est suspecté dès la phase de régulation de l'appel téléphonique, la première injection d'antibiotique doit être réalisée avant même le transport médicalisé (Smur) vers l'hôpital en cas de signes de gravité (purpura, instabilité hémodynamique, syndrome méningé typique). En cas d'acheminement prévisible au-delà d'un délai de 20 minutes, un transport plus rapide (même non médicalisé) est préférable. La généralisation de la vaccination anti-Haemophilus et, plus récemment, antipneumococcique est à l'origine d'une diminution spectaculaire des méningites de l'enfant, de sorte que c'est désormais l'adulte qui est en première ligne pour le diagnostic de méningite bactérienne, dont le pneumocoque et le méningocoque sont les deux agents principaux. La sensibilité de ces deux espèces bactériennes aux céphalosporines de troisième génération injectables (ceftriaxone ou cefotaxime) demeure excellente. Il n'existe pas d'alternative thérapeutique à ces deux molécules ayant fait la preuve de son efficacité. La corticothérapie contemporaine du début de l'antibiothérapie demeure recommandée, principalement dans les méningites à pneumocoque.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Méningite, Céphalosporine, Tomodensitométrie, Corticothérapie, Syndrome méningé




© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Toute référence à cet article doit porter la mention : G. Potel, E. Batard, J. Caillon, E. Montassier. Syndrome méningé de l'adulte : orientation diagnostique et conduite à tenir en urgence. EMC - Médecine d'urgence 2018;14(1):1-10 [Article 25-110-C-10].

Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article