Article

6 iconographies
1 autoévaluation interactive
1 cas clinique
Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Service d'aide à la décision clinique
Publicité


L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner, prenez contact avec votre délégué régional EMC ou consultez notre site e-commerce

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 33,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    13 6 0 2


Médecine d'urgence
[82282]
Doi : 10.1016/S1959-5182(18)82282-6
Électrisation, électrocution, foudroiement
 

A. Colonna a, c, J. Calmels b, A. Delahaye c,
a Service d'accueil des urgences, Centre hospitalier de Montauban, 100, rue Léon-Cladel, 82000 Montauban, France 
b Service d'accueil des urgences, Centre hospitalier de Rodez, Hôpital Jacques-Puel, avenue de l'Hôpital, 12000 Rodez, France 
c Service de médecine intensive et réanimation, Centre hospitalier de Rodez, Hôpital Jacques-Puel, avenue de l'Hôpital, 12000 Rodez, France 

Auteur correspondant.
Résumé

Les accidents électriques - électrisation, électrocution et foudroiement - représentent une entité clinique particulièrement hétérogène, faisant appel à des physiopathologies variées. La gravité peut aller d'une extrême à l'autre et tous les organes peuvent être touchés. Les effets électriques, thermiques et traumatiques s'associent. En France on évalue la mortalité par accident électrique à 200 décès annuels. Les caractéristiques physiques du courant électrique et de la victime en tant que conducteur permettent d'estimer une gravité potentielle. La tension et l'intensité électriques sont les deux principaux éléments impliqués dans la caractérisation du courant électrique en pratique clinique : « les volts brûlent, les ampères tuent ». L'évaluation clinique doit être minutieuse et précise, car les lésions sont inexorablement sous-estimées à la phase initiale. Les lésions sont évolutives et devront être réévaluées régulièrement. La prise en charge médicale immédiate doit tenir compte de cette « partie invisible de l'iceberg ». En effet, les arrêts cardiaques par électrocution ou fulguration jouissent d'un pronostic exceptionnellement favorable, à condition de les réanimer le temps nécessaire. Néanmoins la mortalité reste très élevée, compliquant 3 % des accidents électriques à basse tension et 15 à 30 % de ceux à haute tension ; et les séquelles ne sont pas négligeables, avec 25 à 70 % d'amputations selon les situations. À l'exception de quelques règles de sécurité nécessaires pour prodiguer des soins adéquats aux victimes, la prise en charge du patient exposé ne possède rien de spécifique. Il existe quelques recommandations permettant de mieux codifier la surveillance du patient électrisé au-delà de sa prise en charge initiale. Enfin ces patients, un peu particuliers, doivent bénéficier pleinement d'une approche pluridisciplinaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Électrisation, Électrocution, Foudroiement, Arrêt cardiaque, Trouble du rythme cardiaque, Traumatisé grave, Brûlures, Électrocardiogramme, Salle d'accueil urgences vitales




© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Toute référence à cet article doit porter la mention : A. Colonna, J. Calmels, A. Delahaye. Électrisation, électrocution, foudroiement. EMC - Médecine d'urgence 2018;14(1):1-13 [Article 25-030-D-50].

Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article