Article

2 iconographies
1 autoévaluation interactive
1 cas clinique
Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Service d'aide à la décision clinique
Publicité


L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner, prenez contact avec votre délégué régional EMC ou consultez notre site e-commerce

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 29,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    13 2 0 2


Médecine d'urgence
[84852]
Doi : 10.1016/S1959-5182(18)84852-8
Stratégie de prise en charge des syndromes coronariens aigus
 

E. Wiel  : Professeur des Universités, praticien hospitalier, chef de pôle adjoint, chef de service des urgences adultes et coordonnateur régional Hauts-de-France et local du DES/DESC de médecine d'urgence, Faculté de médecine de Lille, Université de Lille, N. Assez : Praticien hospitalier, co-responsable Unité commune de recherche du Pôle de l'urgence, P. Goldstein : Praticien hospitalier, chef du Pôle de l'urgence, chef de service du Samu du Nord
 Pôle de l'urgence, Samu du Nord, CHU de Lille, 5, avenue Oscar-Lambret, 59037 Lille cedex, France 

Auteur correspondant.
Résumé

Le syndrome coronarien aigu (SCA) est constitué des manifestations cliniques, électrocardiographiques et biologiques liées à la rupture d'une plaque d'athérome ayant induit la formation d'un thrombus limitant le flux sanguin dans le réseau artériel coronaire. Les SCA sont classés en SCA avec élévation (ou sus-décalage) du segment ST (STEMI ou SCA ST + ) et en SCA sans élévation du segment ST (NSTEMI ou SCA non-ST + ). Dans les STEMI, le thrombus est constitué principalement de fibrine entraînant une occlusion coronaire aiguë totale responsable d'une nécrose complète du tissu myocardique dans les six heures, tandis que dans les NSTEMI, il est plutôt de type plaquettaire n'obstruant pas complètement la lumière artérielle. La douleur thoracique est le signe d'appel le plus courant. Le facteur temps est l'élément-clé dans la prise en charge des SCA. Le rôle des services d'aide médicale d'urgence (Samu), services mobiles d'urgence et de réanimation (Smur)-centres 15, est essentiel, permettant une prise en charge rapide. L'électrocardiogramme (ECG) 18 dérivations (six dérivations standards et douze dérivations précordiales V1-V9 et V3r, V4r, VE) est l'examen à réaliser en priorité. Il permet de distinguer les STEMI des NSTEMI. Quel que soit le type de SCA, le traitement comporte la prise d'antiagrégants plaquettaires, d'anticoagulants, une anxiolyse et un traitement antalgique. Dans les NSTEMI, l'évaluation des marqueurs biologiques de souffrance myocardique (troponine) peut permettre une orientation diagnostique et thérapeutique dès la phase préhospitalière. L'apport récent de nouvelles et puissantes molécules antiagrégantes plaquettaires et anticoagulantes a modifié les stratégies décisionnelles et la prise en charge des SCA en préhospitalier afin de garantir une reperfusion optimale et dans les meilleurs délais.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Syndrome coronarien aigu, Infarctus du myocarde, Douleur thoracique, Troponine, Thrombolyse, Angioplastie coronaire




© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Toute référence à cet article doit porter la mention : E. Wiel, N. Assez, P. Goldstein. Stratégie de prise en charge des syndromes coronariens aigus. EMC - Médecine d'urgence 2018;14(1):1-13 [Article 25-020-B-20].

Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article