Article

9 iconographies
1 autoévaluation interactive
2 cas cliniques
Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Service d'aide à la décision clinique
Publicité


L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner, prenez contact avec votre délégué régional EMC ou consultez notre site e-commerce

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 42,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    13 9 0 3


Pneumologie
[57304]
Doi : 10.1016/S1155-195X(18)57304-7
Histiocytose langerhansienne pulmonaire de l'adulte
 

J. Obert a : Chef de clinique-assistant, A. Tazi a, b,  : Professeur des Universités, praticien hospitalier
a Centre national de référence des histiocytoses, Service de pneumologie, Hôpital Saint-Louis, AP-HP, 1, avenue Claude-Vellefaux, 75475 Paris cedex 10, France 
b Inserm UMR 1153 CRESS, Équipe de recherche en biostatistiques et épidémiologie clinique, Université Paris-Diderot, Sorbonne Paris Cité, Paris, France 

Auteur correspondant.
Résumé

L'histiocytose langerhansienne (HL) pulmonaire de l'adulte est une maladie rare, de cause indéterminée, qui survient de façon sporadique électivement chez des jeunes patients fumeurs des deux sexes. Les lésions histologiques se caractérisent par l'accumulation importante de cellules CD1a positives et de cellules inflammatoires organisées en granulomes dans la paroi des bronchioles distales qu'elles détruisent. Le scanner thoracique est l'examen clé de l'approche diagnostique et montre dans les formes récentes un aspect nodulokystique typique prédominant dans les moitiés supérieures du poumon. Les formes plus anciennes ont un aspect kystique qui peut prêter à confusion avec d'autres pneumopathies infiltrantes diffuses kystiques, notamment la lymphangioléiomyomatose (LAM) chez la femme. Bien que l'HL pulmonaire soit en règle générale isolée en milieu pneumologique, l'examen clinique doit rechercher systématiquement une lésion osseuse, un diabète insipide et plus rarement une atteinte cutanée, qui orientent fortement le diagnostic. Le diagnostic de certitude est histologique, obtenu le plus souvent par biopsie pulmonaire chirurgicale. Dans certains cas, un diagnostic présomptif est retenu devant un tableau radioclinique typique après avoir écarté les diagnostics différentiels. La maladie peut régresser ou demeurer stable spontanément. Le sevrage tabagique diminue le risque d'altération précoce de la fonction respiratoire. La cladribine, cytostatique analogue des purines, a amélioré la fonction respiratoire de quelques patients ayant une forme progressive d'HL pulmonaire. L'évaluation de l'efficacité et la tolérance de ce traitement, qui relève de centres experts, sont en cours d'évaluation. La mise en évidence de l'activation constante de la voie des mitogen-activated protein kinases (MAPK) dans les lésions d'HL, y compris pulmonaires, et la présence de la mutation V600E de l'oncogène BRAF dans près de 50 % des lésions constituent une avancée importante dans la compréhension de la pathogénie. Elle a suscité un regain de recherche sur cette maladie orpheline et ouvre la voie à des approches thérapeutiques plus ciblées.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Pneumopathie infiltrante kystique, Tabagisme, TDM-HR, Fonction respiratoire, Cellules dendritiques, BRAF, MAPkinases, Cladribine




© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Toute référence à cet article doit porter la mention : J. Obert, A. Tazi. Histiocytose langerhansienne pulmonaire de l'adulte. EMC - Pneumologie 2018;16(1):1-13 [Article 6-039-K-30].

Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article