Article

11 iconographies
1 autoévaluation interactive
1 cas clinique
Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Service d'aide à la décision clinique
Publicité


L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner, prenez contact avec votre délégué régional EMC ou consultez notre site e-commerce

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 38,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    13 11 0 2


Médecine d'urgence
[82222]
Doi : 10.1016/S1959-5182(18)82222-X
Infections cutanées
 

I. Zaraa
 Service de dermatologie, Hôpital Bichat-Claude-Bernard, 46, rue Henri-Huchard, 75018 Paris, France 

Résumé

Les infections cutanées sont extrêmement diverses, aussi bien en termes d'atteinte lésionnelle qu'en termes de gravité. Elles représentent des motifs fréquents de consultation tant en médecine ambulatoire qu'en médecine d'urgence hospitalière. Plusieurs agents pathogènes peuvent être incriminés. On distingue les infections bactériennes, virales, mycosiques et parasitaires. Elles sont source de morbidité importante, pouvant parfois mettre en jeu le pronostic vital. Plusieurs éléments conditionnent la gravité de l'infection, notamment le terrain du patient et la virulence du germe. Les streptocoques et les staphylocoques représentent les principaux germes incriminés dans les infections bactériennes. On discerne les infections bactériennes folliculaires (folliculite et furoncle) des non folliculaires (impétigo, ecthyma, dermohypodermites non nécrosantes [érysipèles], et dermohypodermites et fasciites nécrosantes). Le diagnostic est habituellement clinique et les examens complémentaires (bactériologie, imagerie) sont réservés à certaines formes cliniques. L'augmentation de la fréquence de souches bactériennes résistantes rend plus difficile la prise en charge. Le traitement est habituellement empirique, fondé sur des données microbiologiques et épidémiologiques. La prise en charge en milieu ambulatoire ou en milieu hospitalier dépend de la gravité de l'atteinte. Le traitement peut être médical seul ou médicochirurgical. Les infections virales et les ectoparasitoses sont également un motif fréquent de prise en charge dans les différents services d'urgences.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Infections cutanées, Staphylocoque, Streptocoque, Ectoparasites, Herpes virus




© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Toute référence à cet article doit porter la mention : I. Zaraa. Infections cutanées. EMC - Médecine d'urgence 2018;13(3):1-13 [Article 25-040-A-20].

Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article