Article

10 iconographies
1 autoévaluation interactive
Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Service d'aide à la décision clinique
Publicité


L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner, prenez contact avec votre délégué régional EMC ou consultez notre site e-commerce

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 38,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    8 10 0 1


Dermatologie
[85782]
Doi : 10.1016/S0246-0319(18)85782-X
Érythrodermie
 

C. Ram-Wolff  : Praticien hospitalier
 Service de dermatologie, Hôpital Saint-Louis, 1, avenue Claude-Vellefaux, 75475 Paris cedex 10, France 

Auteur correspondant.
Résumé

Le diagnostic clinique d'érythrodermie est traditionnellement retenu devant toute éruption érythémateuse plus ou moins squameuse touchant plus de 90 % de la surface corporelle. Il s'agit d'une affection potentiellement menaçante pour le pronostic vital, pouvant se compliquer de déséquilibres hydroélectrolytiques, de perturbations de la thermorégulation, d'infections, notamment sepsis, mais aussi de défaillances cardiovasculaires ; l'érythrodermie justifie souvent une prise en charge adaptée en milieu hospitalier. Les causes d'érythrodermie sont diverses et variées. Parmi les plus fréquentes, l'eczéma, le psoriasis, les toxidermies et les lymphomes T cutanés épidermotropes sont à retenir. Les données de l'interrogatoire, la sémiologie des lésions dermatologiques confrontées aux résultats d'explorations spécifiques (histologie, clonalité, immunophénotypage lymphocytaire sanguin, etc.) permettent d'orienter le diagnostic étiologique. Cependant, aucune cause n'est parfois retrouvée : on parle alors d'érythrodermie idiopathique. Les modalités de prise en charge de l'érythrodermie reposent à la fois sur des mesures symptomatiques en association avec le traitement étiologique. Le pronostic dépend essentiellement du diagnostic mais également du terrain sous-jacent.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Érythrodermie, Eczéma, Psoriasis, Lymphome T cutané, Toxidermie, Idiopathique




© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Toute référence à cet article doit porter la mention : C. Ram-Wolff. Érythrodermie. EMC - Dermatologie 2018;13(2):1-8 [Article 98-160-A-10].

Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article