Article

4 iconographies
1 autoévaluation interactive
Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Service d'aide à la décision clinique
Publicité


ARTICLE GRATUIT. L'accès au texte intégral à cet article vous est gracieusement offert. Si le résumé seul s'affiche sur votre écran, activez votre compte em-consulte (identifiant et mot de passe à saisir en haut à droite de l'écran). Si vous ne disposez pas encore d'un compte, inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici Créer un compte.


Pédiatrie - Maladies infectieuses
[76582]
Doi : 10.1016/S1637-5017(18)76582-4
Vitamine D en pédiatrie
 

J. Bacchetta a, b, c
a Centre de référence des maladies rénales rares, Centre de référence des maladies rares du métabolisme du calcium et du phosphate, Service de néphrologie, rhumatologie et dermatologie pédiatriques, Hôpital Femme-mère-enfant, boulevard Pinel, 69677 Bron cedex, France 
b Inserm 1033 LYOS, Prévention des maladies osseuses, Lyon, France 
c Faculté de médecine de Lyon-Est, Université de Lyon, Lyon, France 

Résumé

La connaissance de la physiologie de la vitamine D a progressé de manière considérable, faisant passer sa conception d'une hormone purement phosphocalcique et osseuse à une hormone ayant un rôle sur la santé globale (rôles anti-infectieux, anti-inflammatoire, antitumoral et protecteur cardiovasculaire). En parallèle de cette description d'effets pléiotropes à la fois dans des modèles cellulaires, des modèles animaux et des études cliniques, de plus en plus d'études épidémiologiques ont montré l'importance de la carence en vitamine D dans la population générale, adulte comme pédiatrique. L'objectif de cette mise au point est de rappeler les grands principes de physiologie phosphocalcique et vitaminique D, et d'en proposer une lecture spécifique à l'enfant, de la néonatologie à l'âge de 18 ans, en insistant d'une part sur les recommandations de supplémentation chez l'enfant sain de 0 à 18 ans et, d'autre part, sur les situations d'hypo- et d'hypervitaminose D.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Pédiatrie, Vitamine D, Calcium, Os, Rachitisme, 24-hydroxylase




© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Toute référence à cet article doit porter la mention : J. Bacchetta. Vitamine D en pédiatrie. EMC - Pédiatrie - Maladies infectieuses 2018;13(2):1-10 [Article 4-002-G-10].

Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article