Article

18 iconographies
Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Publicité


L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez acheter ce livre, consultez notre site e-commerce

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 21,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    11 18 0 0


Conférences d'enseignement 2015
Arthrodèse arthroscopique des articulations tibio-talienne et sous-talienne
 

X. Roussignol


Résumé

L’outil arthroscopique est devenu incontournable pour la réalisation des arthrodèses tibio-talienne et sous-talienne. On peut en 2015 considérer qu’il est devenu le gold standard de la technique opératoire et que la chirurgie à ciel ouvert doit maintenant être réservée aux seules contre-indications techniques de la procédure arthroscopique (ablation de matériel dans les arthrodèses non consolidées, ostéophytes ne permettant pas la réalisation de la chambre de travail, talus excentré, cal vicieux majeur, perte de substance osseuse nécessitant une greffe, déformation associée du médio-pied…).

Les premières publications des arthrodèses tibio-taliennes arthroscopiques datent du début des années 1990. Les taux de consolidation étaient comparables à ceux de la technique à ciel ouvert mais avec une diminution significative des complications postopératoires (infection, nécrose cutanée…). La technique arthroscopique a longtemps été limitée aux déformations modérées, avec des déviations angulaires frontales ou sagittales inférieures à 10°. La littérature récente ne semble plus limiter ses indications à de telles déformations et aujourd’hui, le seul facteur limitant est l’expérience de l’opérateur.

L’arthrodèse tibio-talienne par les voies arthroscopiques postérieures est encore peu pratiquée. La chambre de travail postérieure est pourtant beaucoup plus importante et les premières séries montrent des taux de consolidation similaires à ceux des voies antérieures.

La technique opératoire de l’arthrodèse sous-talienne postérieure a été diffusée par Van Dijk avec la description de l’abord postérieur para-achilléen. Elle peut être difficile en présence d’ostéophytes postérieurs ou d’interligne sous-talien ankylosé (reprise d’arthrodèse non consolidée, séquelles de fracture thalamique du calcanéus). Elle n’est encore pratiquée que par des chirurgiens spécialisés dans la chirurgie du pied et de la cheville.

La double arthrodèse tibio-talienne et sous-talienne par voie postérieure a été décrite par Devos Bevernage. Elle est facilitée par l’enclouage centro-médullaire calcanéo-talo-tibial par voie transplantaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Arthroscopie, Articulation tibio-talienne, Articulation sous-talienne, Arthrodèse




© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article