Article

9 iconographies
Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Publicité


L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez acheter ce livre, consultez notre site e-commerce

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 21,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    11 9 0 0


Conférences d'enseignement 2016
Influence de la technique chirurgicale sur l’usure du polyéthylène dans les arthroplasties totales du genou
 

P. Massin

Résumé
Introduction

L’usure des prothèses de genou est un phénomène inhérent au fonctionnement tribologique de surfaces incomplètement congruentes, opposant un alliage de chrome cobalt à du polyéthylène.

C’est un phénomène multifactoriel où interviennent les propriétés des matériaux en présence, le dessin de l’implant mais aussi son fonctionnement, résultant de la technique d’implantation. Des zones d’ombre persistent dans le cahier des charges de l’implantation idéale, notamment l’épaisseur minimale de l’insert, le réglage de l’alignement fémorotibial et de l’équilibrage ligamentaire.

Méthode

La revue de la littérature permet de dégager des consensus notamment sur l’épaisseur minimale des inserts (8mm), sur l’alignement fémorotibial à contenir dans un intervalle de 5° de part et d’autre de l’axe neutre et enfin sur l’équilibrage ligamentaire devant assurer une tension identique des ligaments collatéraux dans les deux espaces en extension et en flexion.

Résultats

Des ajustements plus précis semblent souhaitables. L’alignement fémorotibial est probablement personnalisable en fonction de la morphologie et du poids du patient. L’alignement rotationnel des composants doit permettre un engagement patellaire harmonieux. Les règles de l’équilibrage classique sous-estiment l’importance des laxités sagittales, qu’il faudrait contrôler pour prévenir les mouvements paradoxaux accélérant la délamination du polymère.

Discussion

L’optimisation de l’alignement des composants prothétiques peut faire appel à des techniques de navigation ou à des ancillaires particuliers. La maîtrise des laxités sagittales peut nécessiter des adaptations spécifiques notamment de l’espace en flexion.

Conclusion

L’amélioration de la technique d’implantation pourrait retarder les phénomènes d’usure au-delà de la dixième année, voire de la vingtième année postopératoire en l’absence de défaillance du matériel d’autre origine.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clefs : Usure du polyéthylène, Prothèse totale de genou, Alignement fémorotibial, Équilibrage ligamentaire




© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article