Article

10 iconographies
Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Publicité


L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez acheter ce livre, consultez notre site e-commerce

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 21,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    16 10 0 0


Conférences d'enseignement 2016
Fractures métastatiques des os longs des membres
 

P. Anract, D. Biau, P. Boudou-Rouquette

Résumé

Devant une fracture des os longs, le diagnostic de fracture pathologique doit toujours être évoqué. Il faut se donner les moyens d’affirmer le caractère pathologique de la fracture, et de confirmer son origine métastatique. Un examen clinique associé à une analyse rigoureuse des clichés radiologiques permet de faire le diagnostic de fracture pathologique sur tumeur dans plus de 85% des cas.

Le diagnostic étiologique permet d’affirmer que la fracture survient sur une métastase. Le contexte peut être typique: cancer métastasique connu. Dans les autres cas, une démarche diagnostique sera organisée, avec des examens de premier au troisième niveau, qui peuvent aider au diagnostic. En cas de doute ou d’absence de diagnostic, une biopsie chirurgicale sera réalisée.

Les cancers le plus souvent à l’origine des métastases osseuses sont: les cancers du sein, du poumon, du rein, de la prostate et de la thyroïde. Cependant l’amélioration de la survie de nombreux cancers, du fait de l’utilisation de nouvelles thérapeutiques, entraîne une augmentation de l’incidence de survenue de métastases osseuses d’autres cancers.

Le meilleur traitement d’une fracture pathologique est de réaliser un traitement avant sa survenue. Le score de Mirels peut aider à décider un tel traitement préventif. Le type de tumeur, la disponibilité de traitements adjuvants efficaces, l’état général du patient sont des éléments essentiels lors du choix du traitement de la fracture pathologique.

Ces fractures pathologiques sur métastase seront au mieux traitées de façon multidisciplinaire. En urgence, le patient sera mis en condition pour une intervention: les désordres métaboliques (notamment une hypercalcémie) et hématologiques seront recherchés et corrigés.

Le traitement de la fracture dépend, en plus des éléments d’ordre général précédemment évoqués, de la localisation et de l’importance de la perte de substance osseuse. Les fractures épiphysaires sont préférentiellement traitées par prothèse et les fractures diaphysaires par ostéosynthèse.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clefs : Tumeur osseuse, Métastase, Fracture pathologique, Prothèse massive, Prise en charge multidisciplinaire




© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article