Article

2 iconographies
1 autoévaluation interactive
Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Service d'aide à la décision clinique
Publicité


L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner, prenez contact avec votre délégué régional EMC ou consultez notre site e-commerce

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 40,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    23 2 0 1


Pédiatrie - Maladies infectieuses
[75874]
Doi : 10.1016/S1637-5017(17)75874-7
Aspects cliniques et diagnostiques du diabète de l'enfant
 

M. Louvigné, A. Decrequy, A. Donzeau, N. Bouhours-Nouet, R. Coutant
 Pôle enfant, Service d'endocrinologie et de diabétologie pédiatriques, CHU d'Angers, 4, rue Larrey, 49933 Angers cedex 9, France 

Auteur correspondant.
Résumé

Le diabète de l'enfant est le plus souvent insulinodépendant et secondaire à la destruction auto-immune des cellules pancréatiques insulinosécrétrices (diabète de type 1). Son incidence en France, actuellement en augmentation, est environ de 17 pour 100 000 enfants par an entre 0 et 20 ans. Dans la plupart des cas, le diabète est diagnostiqué devant des symptômes typiques (syndrome polyuropolydipsique, polyphagie, amaigrissement) associés à une glycémie élevée (> 200 mg/dl). Lorsque le diagnostic n'est pas posé rapidement, il peut s'y associer une acidocétose, se traduisant par une polypnée et des signes digestifs en plus du syndrome cardinal et dont les conséquences peuvent être graves : troubles hydroélectrolytiques avec troubles de la conduction cardiaque, œdème cérébral. Dans un second temps, les anticorps dirigés contre la cellule β sont recherchés pour affirmer le diabète de type 1 (présents dans 95 % des cas au moment du diagnostic). L'objectif thérapeutique chez les enfants diabétiques de type 1 est d'obtenir une hémoglobine glyquée inférieure à 7,5 %, afin d'éviter les complications associées au diabète, sans qu'il n'y ait pour autant trop d'hypoglycémies. L'hypoglycémie iatrogène est habituellement définie par une glycémie plasmatique inférieure à 60-70 mg/dl. Elle se manifeste par des signes de réaction adrénergique (hypoglycémie mineure), puis par des signes de neuroglycopénie (hypoglycémie majeure). Lorsque le diabète est ancien, les hypoglycémies peuvent être moins bien perçues, ce qui augmente le risque de malaise. Le dépistage des complications microangiopathiques repose sur la recherche d'une microalbuminurie et la réalisation d'un fond d'œil tous les ans, lorsque le diabète remonte à plus de cinq ans et à partir de l'adolescence pour la microalbuminurie et de 15 ans pour la photographie du fond d'œil. Le dépistage du diabète de type 1 est possible chez les apparentés du premier degré d'un diabétique et repose sur la recherche des autoanticorps associés au diabète. Rarement, le diabète de l'enfant n'est pas auto-immun : c'est le cas du diabète néonatal, des diabètes monogéniques de type maturity-onset diabetes of the young (MODY), du syndrome de Wolfram, des diabètes mitochondriaux, du diabète de type 2, etc.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Diabète de type 1, Insuline, Autoanticorps, Enfant, Acidocétose, Hypoglycémie




© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Toute référence à cet article doit porter la mention : M. Louvigné, A. Decrequy, A. Donzeau, N. Bouhours-Nouet, R. Coutant. Aspects cliniques et diagnostiques du diabète de l'enfant. EMC - Pédiatrie - Maladies infectieuses 2017;12(4):1-23 [Article 4-106-A-20].

Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article