Article

15 iconographies
1 autoévaluation interactive
2 informations supplémentaires
1 au quotidien
Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Publicité


L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner, prenez contact avec votre délégué régional EMC ou consultez notre site e-commerce

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 51,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    20 15 0 4


Médecine buccale
[28-908-C-10]
Doi : 10.1016/S0000-0000(11)53733-7
Radioprotection au cabinet dentaire
 

B. Salmon a,  : Docteur en chirurgie dentaire, ancien assistant hospitalier universitaire, D. Le Denmat b
a EA 2496/ Laboratoire de radiologie-imagerie et biophysique, Faculté de chirurgie dentaire, Université Paris Descartes, 1, rue Maurice-Arnoux, 92120 Montrouge, France 
b Laboratoire de radiologie, imagerie et biophysique, Faculté de chirurgie dentaire, Université Paris Descartes, 1, rue Maurice Arnoux, 92120 Montrouge, France 

Auteur correspondant.
Résumé

L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) définit la radioprotection comme l'« ensemble des règles, des procédures et des moyens de prévention et de surveillance visant à empêcher ou à réduire les effets nocifs des rayonnements ionisants produits sur les personnes directement ou indirectement, y compris par les atteintes portées à l'environnement ». Cet article décrit l'application des mesures de radioprotection à la sphère de l'odontostomatologie sur un plan tant pratique que réglementaire. Une protection efficace à l'encontre des rayons X, quotidiennement utilisés dans les actes de radiodiagnostic dentaire, implique non seulement une bonne compréhension de la nature physique des rayonnements ionisants et de leurs interactions avec la matière, mais également le respect des principes de justification des indications et d'optimisation des pratiques. Le praticien doit dorénavant évaluer le rapport coût/bénéfice/sécurité des examens radiologiques et maîtriser les doses mises en oeuvre. En outre, les récentes techniques d'imagerie tridimensionnelle (cone beam computed tomography ) implantables au sein même des cabinets dentaires et permettant d'obtenir des coupes reconstruites selon n'importe quel plan de l'espace assurent progressivement une autonomie complète des praticiens en radiologie dentaire en évitant d'extérioriser les demandes vers des services de scanographie X. Néanmoins, il convient de rester vigilant quant au risque de multiplication et à la répétition des expositions à but diagnostique qui s'étendent progressivement à de nouvelles indications (endodontie, parodontologie). L'imagerie reste un examen complémentaire de la clinique dont les indications de première intention (panoramique, téléradiographie et incidences intraorales) et de seconde intention (imageries de coupes) doivent être respectées. Contraignante, la nouvelle réglementation impose à la profession de prendre des mesures de radioprotection strictes et identiques à celles de tous les professionnels exposés aux rayonnements ionisants : formation à la radioprotection des patients, pour les professionnels de santé ; désignation d'une personne compétente en radioprotection ; mise aux normes des installations ainsi que leur contrôle technique quinquennal ; mise en place des contrôles qualités internes, externes et audit.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Radioprotection, Odontologie, Radiologie, Imagerie, PCR, Réglementation



 Cet article a fait l'objet d'une prépublication en ligne : l'année du copyright peut donc être antérieure à celle de la mise à jour à laquelle il est intégré.



© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Toute référence à cet article doit porter la mention : B. Salmon, D. Le Denmat. Radioprotection au cabinet dentaire. EMC - Médecine buccale 2011;6(3):1-20 [Article 28-908-C-10].

Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article
Vous pouvez déplacer ce plan en cliquant sur le bandeau de la fenêtre