Article

15 iconographies
1 autoévaluation interactive
1 au quotidien
Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Publicité


L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner, prenez contact avec votre délégué régional EMC ou consultez notre site e-commerce

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 49,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    18 15 0 2


Médecine buccale
[28-810-C-10]
Doi : 10.1016/S0000-0000(10)51815-1
Analyse céphalométrique
 

A. Lambert a : Docteur en chirurgie dentaire, spécialiste qualifié en ODF, ancienne assistante hospitalo-universitaire Paris V, O. Setbon b,  : Docteur en chirurgie dentaire, spécialiste qualifié en ODF, ancien assistant hospitalo-universitaire Paris V, B. Salmon c : Docteur en chirurgie dentaire, DESCB, assistant hospitalo-universitaire Paris 5, V. Sebban d : Docteur en médecine, radiologue
a 11, rue du 19 janvier, 92380 Garches, France 
b 228, boulevard Robert Ballanger, 93420 Villepinte, France 
c Hôpital Bretonneau, Assistance publique - Hôpitaux de Paris, 2, rue Carpeaux, 75018 Paris, France 
d 13, rue Beaurepère, 75010 Paris, France 

Auteur correspondant.
Résumé

En orthodontie, la céphalométrie consiste à appliquer des mesures sur des documents radiographiques du crâne. Elle repose sur la reconnaissance d'une radiographie de l'image des structures squelettiques, dentaires, muqueuses et cutanée. Partie intégrante du dossier initial actuel, l'analyse céphalométrique est un examen complémentaire qui aide au diagnostic, pronostic et plan de traitement de tout orthodontiste. Il faut bien sûr privilégier l'examen et le sens cliniques, et garder un esprit critique sur les valeurs céphalométriques au moment des décisions thérapeutiques. Comme le conclut très bien le texte de la Haute Autorité de santé (HAS), « quelle que soit la multiplicité des mesures, l'analyse céphalométrique reste le fruit d'un consensus a minima indispensable pour l'orthodontiste, le chirurgien maxillofacial, l'étudiant ou le chercheur ; chacun y trouve l'outil clinique, métrique, didactique ou prospectif qui lui convient à la condition de l'utiliser avec l'oeil critique du scientifique empreint de doute en l'absence de tout autre instrument équivalent ». Le recours à une céphalométrie que l'on pourrait qualifier de volumique, qui s'appuierait sur des acquisitions de la tomodensitométrie, devrait permettre de lever certains facteurs limitant de la céphalométrie bidimensionnelle en proposant des méthodes davantage reproductibles basées sur des références anatomiques précisément identifiées et non sur leurs projections radiologiques. À l'image de la navigation chirurgicale, l'imagerie tridimensionnelle est la base du développement des futures perspectives de traitements en orthopédie dentofaciale : simulations et planifications orthodontiques assistées par ordinateur, conception robotisée de fils préformés et de brackets individuels, etc.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Analyse céphalométrique, Téléradiographie, Scanner, Céphalométrie 3D, Orthodontie




© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Toute référence à cet article doit porter la mention : A. Lambert, O. Setbon, B. Salmon, V. Sebban. Analyse céphalométrique. EMC - Médecine buccale 2010;5(1):1-18 [Article 28-810-C-10].

Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article
Vous pouvez déplacer ce plan en cliquant sur le bandeau de la fenêtre