Article

Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Publicité


L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner, prenez contact avec votre délégué régional EMC ou consultez notre site e-commerce

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 18,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    6 0 0 0


Savoirs et soins infirmiers
[83112]
Doi : 10.1016/S1877-7848(16)83112-3
Relation médecin-malade au cours de la maladie chronique
 

A. Grimaldi
 Service de diabétologie-métabolisme, Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, 47-83, boulevard de l'Hôpital, 75651 Paris cedex 13, France 

Résumé

Le patient atteint de maladie chronique doit apprendre à connaître sa maladie et à gérer son traitement. Pour ce faire, il doit acquérir de nouvelles compétences, non seulement théoriques mais pratiques, c'est-à-dire applicables dans sa vie quotidienne. Encore faut-il que le patient ait accepté sa maladie, c'est-à-dire ait fait le deuil du moi non malade d'avant et ait accepté sa différence avec les autres. La prise en charge de patients ayant une maladie chronique nécessite donc une triple compétence : biomédicale et thérapeutique, pédagogique, et psychologique. La relation soignant-soigné au cours de cette prise en charge relève d'un partenariat entre adultes, même si la relation n'en reste pas moins asymétrique. Ce partenariat représente une rupture par rapport aux deux modèles anciens : le modèle paternaliste infantilisant le patient, d'une part, et le modèle objectivant-scientifique réduisant le malade à sa maladie, d'autre part. Cependant, ce nouveau modèle de partenariat ne saurait se réduire à un modèle « informatif-explicatif » transformant le soignant en un technicien offreur de soins et le patient en un simple consommateur. À l'inverse, il ne doit pas tomber dans le relativisme, gommant l'asymétrie relationnelle et acquiescent à tous les comportements à risque du patient au nom du respect de son autonomie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Observance, Éducation thérapeutique, Angoisse, Mécanismes de défense, Partenariat




© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Toute référence à cet article doit porter la mention : A. Grimaldi. Relation médecin-malade au cours de la maladie chronique. EMC - Savoirs et soins infirmiers 2016;12(1):1-6 [Article 60-492-A-10].

Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article