Article

13 iconographies
1 autoévaluation interactive
1 information supplémentaire
1 cas clinique
Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Service d'aide à la décision clinique
Publicité


L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner, prenez contact avec votre délégué régional EMC ou consultez notre site e-commerce

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 29,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    7 13 0 3


Médecine d'urgence
[56604]
Doi : 10.1016/S1959-5182(16)56604-5
Douleurs abdominales aiguës non traumatiques
 

D. Pateron a, b, , N. Colignon c
a Service des urgences, CHU Saint-Antoine, AP-HP, 184, rue du Faubourg-Saint-Antoine, 75012 Paris, France 
b Université Pierre-et-Marie-Curie, Paris VI, 4, place Jussieu, 75005 Paris, France 
c Service de radiologie, CHU Saint-Antoine, AP-HP, 184, rue du Faubourg-Saint-Antoine, 75012 Paris, France 

Auteur correspondant.
Résumé

Les douleurs abdominales aiguës sont un des motifs de recours les plus fréquents aux urgences, qui peut révéler un grand nombre de pathologies médicochirurgicales, intra- et extra-abdominales. Le taux d'hospitalisation des patients consultant aux urgences pour ce motif de recours est relativement élevé et est à l'origine de 40 % des interventions chirurgicales réalisées en urgence, ce qui témoigne de la gravité potentielle des pathologies sous-jacentes. Si l'appendicite prédomine dans les séries chirurgicales, les pathologies urologiques et hépatobiliaires sont plus fréquentes lorsque les malades consultent dans les services d'urgence. Dans tous les cas, la démarche doit être d'emblée guidée par l'élimination des pathologies mettant en jeu le pronostic vital, en particulier les situations nécessitant une intervention chirurgicale en urgence. La démarche diagnostique nécessite un interrogatoire et un examen clinique précis. En cas d'élément de gravité potentielle ou d'incertitude diagnostique, la réalisation d'un scanner abdominopelvien est souvent nécessaire. Cet examen a modifié les modes de prise en charge des patients aux urgences et la stratégie de leur surveillance.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Douleur abdominale, Scanner abdominopelvien, Appendicite, Péritonite, Occlusion, Échographie




© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Toute référence à cet article doit porter la mention : D. Pateron, N. Colignon. Douleurs abdominales aiguës non traumatiques. EMC - Médecine d'urgence 2016;12(1):1-7 [Article 25-050-A-20].

Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article